Connectez-vous à nous

Salons de massage et coiffure rasés par le feu

Faits divers

Salons de massage et coiffure rasés par le feu

FAIT DIVERS. Les enquêteurs du Service de sécurité incendie de Laval tentent toujours de trouver les causes d’un incendie ayant détruit un bâtiment commercial de deux étages situé au 2180, boulevard des Laurentides, au sud de l’autoroute 440.

Commentaires

L’endroit abritait un salon de massage et un salon de coiffure. Les enquêteurs pensent sérieusement transférer l’affaire à la Police de Laval, n’ayant pas encore repéré de sources de chaleur.

Le bâtiment d’aluminium et brique est jugé une perte totale, les dommages étant évalués à 325 000 $ pour la structure et 150 000 $ pour son contenu.

L’appel est arrivé au 911 à 1h34. Dès leur sortie de la caserne de Vimont, les pompiers ont aperçu les flammes et la fumée au loin. Ils sont arrivés sur place à 1h38, le feu faisant rage à la grandeur du toit et sortant de l’arrière du bâtiment.

Au cours de l’action, les flammes se sont aussi propagées vers l’arrière de la cour atteignant un commerce de recyclage de pièces automobiles sis au 10, rue Gélinas.

Après s’être assuré que personne ne se trouvait à l’intérieur des commerces, les 35 pompiers requis dans l’opération ont adopté une stratégie défensive pour finalement contrôler l’incendie sr le coup de 3h45.

L’endroit abritait un salon de massage et un salon de coiffure. Les enquêteurs pensent sérieusement transférer l’affaire à la Police de Laval, n’ayant pas encore repéré de sources de chaleur.

Le bâtiment d’aluminium et brique est jugé une perte totale, les dommages étant évalués à 325 000 $ pour la structure et 150 000 $ pour son contenu.

L’appel est arrivé au 911 à 1h34. Dès leur sortie de la caserne de Vimont, les pompiers ont aperçu les flammes et la fumée au loin. Ils sont arrivés sur place à 1h38, le feu faisant rage à la grandeur du toit et sortant de l’arrière du bâtiment.

Au cours de l’action, les flammes se sont aussi propagées vers l’arrière de la cour atteignant un commerce de recyclage de pièces automobiles sis au 10, rue Gélinas.

Après s’être assuré que personne ne se trouvait à l’intérieur des commerces, les 35 pompiers requis dans l’opération ont adopté une stratégie défensive pour finalement contrôler l’incendie sr le coup de 3h45.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page