Connectez-vous à nous
opération
Les opérations effectuées auprès des jeunes patients de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé sont très localisées au niveau de la gorge, des narines et des oreilles. Les cas plus lourds sont plutôt transférés au CHU Sainte-Justine. (Photo gracieuseté – Fondation Cité de la Santé – Martin Alarie)

Santé

Rouler vers son opération pour réduire l’anxiété

Nous sommes le mercredi 8 septembre. Il est 8h15. La petite Angelica se fera opérer les végétations adénoïdes et amygdales sous anesthésie générale dans 15 minutes. Malgré tout, elle n’est pas stressée et pense à une seule chose: à quel moment pourra-t-elle conduire la voiturette électrique qui la mènera vers le bloc opératoire?

Angelica est la première de plusieurs jeunes Lavallois de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé qui bénéficieront d’un nouveau programme offert au centre hospitalier.

Celui-ci, mis en place par la Fondation Cité de la Santé en collaboration avec le concessionnaire automobile 440 Laval Chevrolet, vise à réduire l’anxiété vécue par les jeunes patients et leur famille en leur permettant de parcourir une centaine de mètres dans les corridors de l’établissement sur une voiturette électrique télécommandée.

«Mélanie Lamoureux, qui est infirmière ici, nous avait interpellé à ce sujet et nous trouvions que c’était une super belle idée, mentionne Christine Girard, directrice des communications à la Fondation. C’était déjà en place ailleurs, mais pas à Laval. C’est vraiment pour diminuer le stress de plusieurs et leur permettre de penser à autre chose.»

Mélanie Lamoureux, infirmière de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé à l’origine du projet. (Photo gracieuseté – Fondation Cité de la Santé – Martin Alarie)

Une fois dans la voiturette, les enfants ont accès à différentes fonctions, dont des boutons pour activer de la musique. Évidemment, les déplacements sont quant à eux contrôlés par le personnel de l’hôpital afin d’éviter les débordements.

L’installation de vignettes au sol et l’ajout de petits stationnements sont d’ailleurs prévus pour rendre l’expérience des jeunes encore plus intéressante.

Parents

Les enfants ne sont pas toujours les plus anxieux quand vient le temps de procéder à une opération. Il arrive qu’ils n’aillent pas conscience de ce qu’ils s’apprêtent à vivre, ce qui est tout le contraire pour les parents.

Christine Shahwan et Jean-Pierre Habash, qui sont les parents d’Angelica, assurent que le stress est toujours là, même si leurs trois autres enfants ont subi la même opération par le passé.

«On ne s’habitue pas, assure la mère. Nous savons que c’est routinier ici pour les médecins et chirurgiens, mais ce n’est pas facile. Au moins, ça nous rassure de la voir heureuse [dans la voiturette]. C’est aussi plus beau de la voir partir de cette façon qu’en civière.»

De son côté, le père croit que cette expérience facilitera les futurs déplacements à la Cité-de-la-Santé, car sa fille aura un bon souvenir.

«Quand nous allons en reparler ensemble, elle va se souvenir de la voiturette, ajoute-t-il. Je pense aussi que ça va être un peu plus léger pour les parents de voir venir la chirurgie. Ça change la routine habituelle d’une chirurgie chez un enfant.»

Autres projets

Ce projet est l’une des nombreuses actions lancées par la Fondation en 2021. Dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, celles-ci ont davantage tourné autour du concept de confort pour les patients.

«Nous allons contribuer de plus en plus à ce genre d’initiatives, note Mme Girard. On peut penser aux tablettes électroniques pour le confort des usagers, aux services de télévision offerts dans les chambres et autres. Oui, il y a un besoin pour les équipements médicaux, mais tout autant pour le bien-être de nos patients.»

Par ailleurs, le prochain événement organisé par la Fondation Cité de la Santé a lieu les 11 et 12 septembre. Il s’agissait du Défi vélo 300 km pour la VIE qui devrait permettre d’amasser près de 260 000$ au bénéfice du Programme de cancérologie de Laval.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page