Connectez-vous à nous

Rita Lafontaine s’éteint à 76 ans

Actualités

Rita Lafontaine s’éteint à 76 ans

CULTURE.La comédienne originaire de Trois-Rivières, Rita Lafontaine, est décédée lundi en début de soirée d’une perforation de l’intestin. Elle avait 76 ans.

Commentaires

Née le 8 juin 1939 à Trois-Rivières, Rita Lafontaine a fait sa marque dans le monde culturel, tant au théâtre, au cinéma qu’à la télévision. Enfant timide, elle n’avait jamais imaginé monter sur une scène.

Elle a pourtant connu de nombreux rôles marquants, notamment dans les pièces de Michel Tremblay «Les Belles-Sœurs», «À toi, pour toujours, ta Marie-Lou» et «Albertine, en cinq temps». Elle avait aussi développé une belle complicité avec le metteur en scène André Brassard.

Elle a également contribué à ouvrir une nouvelle voie en dramaturgie et en scénographie, sans compter qu’elle s’est impliquée au sein de plusieurs organismes communautaires.

Lors du dévoilement d’un vitrail à son effigie réalisé par les jeunes de la rue dans le cadre du projet Art-Go à Trois-Rivières, Rita Lafontaine confiait avoir de nombreux souvenirs rattachés à la Cité de Laviolette, un endroit qu’elle a chéri: «Je suis ici chez moi. Ce cadeau qu’on me fait aujourd’hui, ce n’est pas uniquement à moi. Il appartient à tous mes ancêtres, à ma famille, qui vit encore ici et à ceux qui vivront après ma mort».

En 2010, la comédienne a aussi contribué à la mise en place du programme de certificat en interprétation théâtrale de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), programme dans lequel elle enseignait l’interprétation théâtrale.

Lors d’une entrevue accordée à TC Media en 2012, elle confiait trouver ses jeunes étudiants «stimulants» et apprécier leur regard neuf. «On passe beaucoup de temps ensemble mais il y a une différence entre eux et moi. Ils vivent dans une autre époque que la mienne. J’ai eu la chance de côtoyer de grands metteurs en scène et de grands auteurs. J’ai beaucoup appris avec eux et j’essaie de semer ce savoir chez les étudiants», avait-elle expliqué.

Sa grande carrière l’a amenée à remporter de nombreuses distinctions, dont le titre d’officière de l’Ordre du Canada (2005) et de l’Ordre national du Québec (2011). Elle avait également reçu un doctorat honoris causa décerné par l’UQTR en 2009.

En 2013, sa fille unique Elsa Lessonini avait perdu la vie des suites d’un cancer. Elle laisse dans le deuil son conjoint Jacques Dufour.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page