Connectez-vous à nous

Rétrospective Arts et spectacles 2016

Culture

Rétrospective Arts et spectacles 2016

Voici les moments forts de l’actualité culturelle des 12 derniers mois en territoire lavallois.

Commentaires

Janvier

Optique et historique

Durant tout le mois de janvier, les plus grands noms de l’art optique s’invitent à la salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval. Tous peuvent admirer des œuvres de Marcel Barbeau, Francois Morellet, Marcel Duchamp, Guido Molinari et Norman McClaren. Près de 40 œuvres et 30 noms témoignent de la richesse de cet art typique des années 1960, expérimentant le potentiel optique de la couleur pure et géométrie.

Février

Karim le symphonique!

Les admirateurs de Karim Ouellet et amateurs de mélodies savamment orchestrées savoureront avec raison le concert dirigé par le maestro de l’Orchestre symphonique de Laval, Alain Trudel, le 3 février, à la salle André-Mathieu. Le jeune auteur-compositeur-interprète Karim Ouellet chante ses grands succès dont « Marie-Jo », « L’amour » et « Fox » en plus de quelques nouveautés.

Mars

Petit Gonzalez voit grand

Pour le chanteur bien connu Pierre Lapointe, impossible de ne pas parler du succès obtenu par le jeune concurrent lavallois de 15 ans, Markos Gonzalez Clemente, au concours musical télévisé « La Voix » regardé chaque semaine par des millions de téléspectateurs. Pour l’homme aux 18 Félix, l’adolescent de Chomedey est un diamant brut dont la voix est déjà étonnamment mature. L’aventure se terminera lors de l’avant-dernière demi-finale croisée du 3 avril. «Ç’a été tout un défi, de confier Markos. J’ai adoré cette façon de passer d’une langue à l’autre, entre le français et l’anglais. Je suis fier de ce que j’ai fait.»

Avril

Corruption lavalloise sur scène

Pour leur comédie satirique « Révolution à Laval », l’auteur Guillaume Lagarde et le Théâtre PÀP se sont inspirés du procès que devait subir Gilles Vaillancourt, accusé alors d’avoir été le chef d’un gang ayant sévi une quinzaine d’années à la faveur d’un système de corruption et collusion. L’auteur a tenu à nommer les habitants des «Lavaliens» pour bien marquer la fiction. N’empêche, durant une heure et demie, les clins d’œil ne manqueront guère aux 23 ans qu’a passés l’ex-maire déchu à l’hôtel de ville.

Mai

Le retour du grand Simard

Le 13 mai, René Simard remonte sur une scène lavalloise à la salle André-Mathieu, fort d’un nouvel album aux thèmes actuels. Il ne négligera pas non plus ses anciens succès et chantera en compagnie de sa fille Rosalie, lui qui jongle sa carrière entre spectacles et mise en scène de comédies musicales.

Juin

Finale festive du 24 juin

Après avoir profité du plein air, les Lavallois férus de musique seront servis autant en qualité, quantité que diversité avec la visite des Richard Séguin, Alex Nevsky, Patrick Watson, Bernard Adamus, Fred Fortin, Martine St-Clair et les BB, pour ne nommer que ces artistes, le temps d’une Fête nationale remplie de rythme, d’humour et de bonne humeur.

Juillet

Diapason dans les ligues majeures

Avec 7000 spectateurs malgré le mauvais temps, le 8e Festival musical indépendant Diapason confirme son statut d’événement régional incontournable pour tout amateur d’artistes autant chevronnés qu’émergents. Du 7 au 10 juillet, les festivaliers apprécient les prestations d’une vingtaine d’artistes et groupes, dont Simon Kingsbury, Rosie Valland, Les Sœurs Boulay, We Are Wolves, Les Goules, Milk & Bone, Timber Timbre et Mononc’ Serge, sur un site allant de la berge des Baigneurs au boulevard Sainte-Rose.

Août

Eddy Toussaint déménage dans Chomedey

Après avoir cofondé les Ballets Jazz de Montréal et sa propre compagnie, Eddy Toussaint s’installe en sol lavallois après des détours au Sarasota Ballet et en Europe, du côté de la Russie et République tchèque. Le bouillonnement culturel actuel et le développement de la ville séduit l’un des plus importants pionniers en danse du Québec qui y déménage autant sa troupe professionnelle que son école axée principalement sur le ballet classique, boulevard Saint-Martin Ouest.

Septembre

Les trésors lavallois

À l’invitation de la Ville de Laval, les Lavallois s’expriment sur les 20 trésors culturels de leur territoire dans le cadre des 20eJournées de la culture. Le bois de l’Équerre, la rivière des Mille Îles, le Centre de la nature, la berge aux Quatre-Vents, le pénitencier de Saint-Vincent-de-Paul, l’école secondaire Mont-de-La Salle (sa chapelle), le Vieux-Sainte-Rose, la Maison André-Benjamin-Papineau, l’Orchestre symphonique de Laval, la salle André-Mathieu, Maison des arts, Éco-Nature, le peintre Marc-Aurèle Fortin, poète Fernand Ouellette, Festival Diapason, la Rencontre Théâtre-Ados, les vitraux de l’artiste Alfred Pellan à l’église Saint-Théophile de Laval-Ouest, le caveau Goyer, le parcours des croix de chemin retiennent l’attention.

Octobre

[co]motion culturelle à Laval

Nouvelle image de marque, nouveau site Web, nouveaux espaces de diffusion, la Corporation de la salle André-Mathieu fait peau neuve et s’appellera désormais [co]motion. Ses couleurs: le gris foncé et le rouge. Son slogan: «Agitateur de culture»! L’annonce est faite lors d’un grand événement de réouverture le 26 octobre avec Karim Ouellet comme DJ, un mixologue aux cocktails inventifs et un spectacle acoustique exclusif alignant Ariane Moffatt, Marie-Pierre Arthur et Louis-Jean Cormier. Pour l’occasion, la salle André-Mathieu est rénovée à fond au coût de 3 517 000 $.

Novembre

Soldat d’ici et vie romancée

Avant le jour du Souvenir, l’auteure lavalloise d’origine roumaine Felicia Mihali publie « La Bien-aimée de Kandahar », la traduction française d’un livre paru chez Linda Leith Publishing, en 2012. Changeant les noms et certains détails de leur biographie, l’écrivaine s’inspire d’un article de la revue MacClean’s paru en 2008. On y parle d’une correspondance entre le jeune soldat lavallois d’origine grecque Christos Karigiannis, mort en Afghanistan, et une top-modèle torontoise de 24 ans. La version anglaise s’était retrouvée sur la liste des 10 meilleurs livres québécois de l’année 2013 de l’émission radiophonique Canada Reads, du réseau anglophone de Radio-Canada.

Décembre

Une première en toute amitié

Après la sortie de l’album « Nous » en avril, l’amitié entre Renée Martel et Patrick Norman se transporte sur scène, le temps d’une tournée dont la grande première se tient le 15 décembre à la salle André-Mathieu. En 2015, les deux complices avaient contacté leurs amis et compositeurs, désirant absolument chanter du nouveau matériel. Mis en scène par Renée Martel, le spectacle est un dosage d’anciens succès et de nouveaux titres, en compagnie d’un groupe de cinq musiciens.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page