Connectez-vous à nous
résidence permanente

COVID-19

Résidence permanente facilitée pour les premières lignes

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada, Marco E. L. Mendicino, a adopté une nouvelle mesure temporaire qui offre une voie d’accès à la résidence permanente pour les demandeurs d’asile travaillant dans le secteur des soins de santé durant la pandémie de COVID–19.

En vertu de cette mesure, les demandeurs d’asile de partout au pays, qui travaillent aux premières lignes et fournissent des soins directs aux patients dans des établissements de soins de santé, pourront présenter une demande de résidence permanente s’ils répondent aux critères.

Suivant l’engagement du gouvernement à l’égard du regroupement familial, les membres de la famille du demandeur principal étant au Canada seront compris dans la demande et recevront la résidence permanente si la demande est approuvée.

«Les circonstances actuelles justifient la prise de mesures exceptionnelles en reconnaissance des services rendus au cours de la pandémie par ces personnes qui font face à un avenir incertain au Canada», a expliqué le ministre Mendicino.

Critères

Cette approche tient compte des personnes qui ont un statut d’immigration précaire et comblent un besoin urgent tout en risquant leur vie pour prendre soin d’autrui au Canada.

Pour être admissibles, les demandeurs doivent déjà avoir fait une demande d’asile avant le 13 mars dernier et avoir obtenu un permis de travail après avoir présenté ladite demande d’asile.

Ils doivent aussi avoir travaillé, dans le secteur des soins de santé, dans des établissements de soins de santé et avoir travaillé dans une profession désignée pendant au moins 120 heures entre le 13 mars et le 14 août.

Les professions désignées visées par cette mesure spéciale sont les suivantes: préposés aux bénéficiaires, infirmiers/infirmières, aides-infirmiers/aides–infirmières, associés au service de soins aux patients et aides aux préposés aux bénéficiaires et les travailleurs de soutien à domicile.

Les demandeurs doivent démontrer qu’ils possèdent six mois d’expérience dans l’une de ces professions avant d’obtenir la résidence permanente. Les demandeurs auront jusqu’au 31 août 2021 pour acquérir cette expérience.

Finalement, ils doivent détenir un Certificat de sélection du Québec (CSQ) si la demande est présentée avec l’intention de résider au Québec.

Les personnes dont la demande d’asile a déjà été jugée irrecevable ou celles dont la demande a fait l’objet d’un désistement ou d’un retrait ne seront pas autorisées à présenter une autre demande. (D.V.)

Commentaires

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page