Connectez-vous à nous

Rendez-vous manqué dans Chomedey

Actualités

Rendez-vous manqué dans Chomedey

Des cinq candidats de Chomedey ayant confirmé leur présence pour un débat local mis en place par l’organisme Au Panier, seul Rabah Moulla de Québec solidaire s’est présenté, le 21 septembre, au Centre Scama.

Nacera Beddad, du Parti québécois, a quant à elle été remplacée par Michel Lachance, candidat dans Mille-Îles. «Les candidats du PLQ, de la CAQ et du PVQ se sont désistés hier ou ce matin, a annoncé l’animateur, Claude Provencher, aux 50 personnes dans l’assistance. La candidate péquiste a un ennui, espérons qu’elle sera des nôtres avant la fin du débat.»

Ce qui devait être un échange à cinq est finalement devenu un face-à-face opposant des candidats de circonscriptions différentes.

«Mon voisin de droite, dans tous les sens du terme», a prononcé Rabah Moulla, ce qu’a vivement rejeté Michel Lachance. Pour sa part, le péquiste a qualifié d’irréalistes certains projets solidaires, tel que l’augmentation immédiate du salaire minimum à 15 $ de l’heure.

Engagements

Les débatteurs ont croisé le fer sur les thèmes, toujours précédés d’une mise en contexte locale, de l’éducation, l’immigration, des services de proximité et du logement.

En plus du salaire minimum, Rabah Moulla a proposé le financement des organismes communautaires, dont le centre Val-Martin qui a abrité près de 600 réfugiés syriens.

Il a également mentionné son intention de financer la construction de classes, pour éviter les classes roulottes. «C’est arrivé à l’école Saint-Lambert, dans le quartier, a-t-il mentionné. Il y a aussi des questions d’insalubrité à régler.»

Michel Lachance a nommé les grandes lignes du parti, sans pouvoir s’engager au nom de sa collègue de Chomedey. «C’est certain que pour nous, la priorité, c’est l’aide aux gens en situation difficile, aînés et malades.»

Absent lors du débat, le député sortant Guy Ouellette, a transmis un communiqué, le 9 septembre, concernant le service aux aînés. Son parti souhaite développer 1500 nouvelles places en CHSLD et rendre gratuits les soins dentaires de bases pour les aînés.

Déception

Les organisateurs espéraient un panel plus rempli. «Nous sommes contents d’en avoir deux, nous en aurions préféré cinq», a affirmé Marlène Paradis, du Comité de développement local de Chomedey (CDLC).

Quand ce fut le tour des questions du public, Omar Villatoro a demandé ce qui serait fait pour lutter contre les gangs de rue dans Chomedey et assurer la sécurité des citoyens.

Le péquiste insistait sur l’éducation, alors que le candidat solidaire proposait l’amélioration des conditions de vie.

«C’était des solutions trop générales, ça ne répondait pas au problème immédiat», a déploré le jeune de 18 ans.

Rappelons que Chomedey a voté pour des candidats libéraux depuis sa création en 1980.

Aux élections de 2014, Guy Ouellette l’a remporté avec 73,02 % des voix.

Commentaires

Journaliste aux transports, à la santé et à la politique provinciale et fédérale, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page