Connectez-vous à nous

Réduire, réemployer, recycler, valoriser

Communauté

Réduire, réemployer, recycler, valoriser

«R» pour réduire, réemployer et recycler, «V» pour valoriser: c’est le principe des 3R-V, auquel il faut adhérer avant d’investir dans de nouvelles technologies de disposition des déchets, disent les experts en environnement. De quelles ressources dispose-t-on, près de chez nous, pour mener cette révolution?

Commentaires

Pour détourner le contenu du sac à poubelle du site d’enfouissement, il y a le recyclage, la collecte des résidus domestiques dangereux (pots de peinture, solvants, matériel informatique, etc.) et des résidus verts déjà en place. Il y a le compostage, que la ville songe à étendre à tout le territoire.

Et pour récupérer le bâton de golf, la vieille sécheuse, le grille-pain qui ne chauffe plus et les pneus éculés?

Réparer

Si on adhère au principe des 3R-V, «la première chose qu’on doit se demander [avant l’achat], c’est: Est-ce que le bien est vraiment nécessaire?» note Karel Ménard, du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED).

L’étape suivante consiste à réemployer. Par exemple, envisager la réparation d’un petit appareil électrique, avant d’en acheter un neuf. Les réparateurs sont cependant une espèce en voie de disparition.

Dans la liste figurant sous la rubrique «réparation et service d’appareils électroménagers» des Pages Jaunes, toutes les entreprises inscrites se limitent aux gros appareils — laveuse, sécheuse, réfrigérateurs, cuisinières, etc.

Que faire avec le vieux répondeur, la lampe brisée, la cafetière qui hoquette? «Je ne le fais plus. Ça ne vaut plus la peine», répond Brian Payne, propriétaire de Bricoleur BDP, une entreprise de Chomedey.

Même pour les gros appareils, le marché de la réparation rétrécit, dit-il. «Les pièces coûtent plus cher que les machines, maintenant. Et Brault et Martineau offre du financement pour cinq ans à 0% d’intérêt. Les gens vont s’acheter une machine neuve!»

Donner

En revanche, les articles encore en bon état peuvent prendre le chemin des organismes à but non lucratif qui récupèrent et vendent des articles usagés.

Le Carrefour d’entraide de Laval, à Pont-Viau, reçoit l’équivalent de 20 000$ de dons en articles ménagers de toutes sortes, accessoires de sport, jouets pour enfants et vêtements. Ils sont ensuite offerts gratuitement aux plus démunis, moyennant une preuve de faible revenu. La boutique est également ouverte au public qui veut acheter des articles.

Le Carrefour accepte tout ce qui est réutilisable, indique son gérant, Eddy Barrios. Même les électroménagers plus ou moins fonctionnels. Le service de collecte à domicile est gratuit. «On répare quand c’est possible. Sinon, on garde les pièces. Le reste est envoyé au ferrailleur.»

Recycler

En fin de vie utile, un objet a encore une valeur. Le métal, surtout, se vend à prix d’or, relativement aux autres matières recyclables. Chez Met-Recyc, situé sur le boulevard Industriel, on offre 190$ la tonne métrique pour les métaux ferreux. Les autres métaux, comme l’aluminium, le cuivre et le laiton sont payés à la livre.

L’essentiel de la clientèle est constituée de récupérateurs, mais l’entreprise est également ouverte au public.

Pour le grand ménage du printemps, une autre option: le service de conteneur. L’entreprise Multirecyclage, à Saint-François, offre le format 20 verges à 425$. Une fois plein, tout son contenu recyclable est acheminé à bon port. Les vêtements, les tapis, le plastique, les pneus et les pots de peinture ne sont pas recyclés, souligne-t-on.

Par ailleurs, la municipalité étudie, depuis plusieurs années, la possibilité d’offrir aux citoyens la cueillette des appareils électroménagers. Le projet est sur la glace, faute de financement.

En attendant, les vieux réfrigérateurs énergivores seront rachetés à leur propriétaire, dès le 31 mars, grâce à un programme d’Hydro-Québec; Recyc-Frigo Environnement. Dans le cadre d’un projet pilote, 6529 appareils ont déjà été récupérés en 2006 et 2007. Laval faisait partie des six régions participantes.

Autres articles à lire, dans notre section Environnement Ressources utiles > Guide de récupération de Ville de Laval www.villedelaval.qc.ca (onglet Environnement) > Recyc-Frigo Environnement www.recyc-frigo.com 1 877 493-7446 Met-Recy www.met-recy.com 450 668-6008 Multi Recyclage www.multirecyclage.com 450-625-9191 Recyc-Québec www.recyc-quebec.gouv.qc.ca 514 351-7835 Répertoire québecois des récupérateurs, recycleurs et valorisateurs http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/client/fr/repertoires/rep-recuperateurs.asp

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page