Connectez-vous à nous

Radiation de quatre ans pour un médecin de Laval

Communauté

Radiation de quatre ans pour un médecin de Laval

Le syndic du Collège des médecins avait beau demander une radiation à vie, le comité de discipline a finalement décidé d’interdire au Lavallois Jean-Claude Dufresne de pratiquer sa profession pour quatre ans seulement, lui qui a été reconnu coupable d’avoir agressé une fillette de moins de 14 ans.

Commentaires

Propriétaire de la «Clinique de soins du Dr Dufresne», Jean-Claude Dufresne, 55 ans, purge depuis le 22 juin 2007 une sentence de deux années de prison, après avoir plaidé coupable, le 13 octobre 2006, à des accusations d’agression sexuelle sur une enfant.

Les gestes reprochés au Dr Dufresne se sont déroulés sur une période de quatre à six ans, et sa victime est aujourd’hui âgée de plus de 25 ans. Selon son témoignage, «il n’y a jamais eu de violence ni de pénétration» et «il y avait un lien sentimental important avec cette enfant».

Radiation

Jean-Claude Dufresne aurait bien voulu, à sa sortie du centre de détention de la Montée St-François, pouvoir recommencer à pratiquer sa profession, tout en acceptant de ne pas intervenir auprès de jeunes de moins de 18 ans et de ne pratiquer qu’en esthétique et en gériatrie.

Du côté du syndic du Collège des médecins, même si les gestes n’ont pas été posés à l’endroit d’une patiente de Jean-Claude Dufresne mais plutôt à l’endroit d’une proche, «il est inconcevable et scandaleux qu’il parle d’une relation d’amour avec elle» et «que de tels propos sont révélateurs de la personnalité de l’intimé».

La plaignante a également affirmé que M. Dufresne a fait preuve d’un manquement important à la dignité et à l’honneur de la profession de médecin. Elle a ainsi demandé au comité de discipline d’imposer à l’accusé une radiation permanente, étant d’avis «qu’il s’agit de la seule sanction envisageable pour protéger adéquatement le public.»

Même si la fillette n’était pas une patiente du Dr Dufresne, le comité de discipline a tout de même jugé «que les actes posés sont également en relation directe avec l’exercice de la profession» et qu’«il doit également posséder les qualités nécessaires à l’exercice de cette profession, dont notamment le souci de protéger la vie et le bien-être des individus et ce d’autant plus lorsqu’ils sont vulnérables, entre autres, en raison de leur âge.» Le lien avec la profession n’a donc pas été rejeté, et le Dr Dufresne a été radié pour quatre ans.

C’est en 1978 que Jean-Claude Dufresne a obtenu sa licence pour pratiquer la médecine. Oeuvrant d’abord comme généraliste pendant une vingtaine d’années, il s’est ensuite installé à Laval en 1999. Sa clinique de soins esthétiques est située sur le boulevard Dagenais, à Fabreville, et elle demeure ouverte pendant sa radiation, puisqu’un autre médecin le remplace depuis qu’il a été incarcéré.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page