Connectez-vous à nous

Québec solidaire appuie le Syndicat des travailleurs du CISSS Laval

Actualités

Québec solidaire appuie le Syndicat des travailleurs du CISSS Laval

La candidate de Québec solidaire dans Laval-des-Rapides, Graciela Mateo, ainsi que le député sortant dans Mercier, Amir Khadir, ont dénoncé, le 24 septembre, les conditions de travail dans les CHSLD de Laval.

Réunis devant l’établissement de Sainte-Dorothée, ils avaient à leur côté Jean-François Houle, le 1er vice-président aux griefs du Syndicat des travailleurs et travailleuses du CISSS Laval affilié à la CSN (STTCISSSL-CSN). Ce dernier se plaint de la pénurie de ressources humaines dans les établissements.

«Il manque régulièrement plusieurs employés durant les quarts de travail de la fin de semaine, explique-t-il. Cela mène à une surcharge de travail, mais également une diminution des soins qui peuvent être prodigués.»

Il ajoute que le syndicat a proposé des solutions, mais qu’elles ne sont pas entendues.

Constat des lieux

À la fin du mois d’août, un mémo interne du CHSLD de Sainte-Dorothée a été publié sur les réseaux sociaux, ce qui a attiré l’attention des candidats solidaires lavallois. Ils ont décidé de contacter le syndicat pour constater l’état des lieux.

«Ce que nous avons vu nous a atterrés, raconte Graciela Mateo. Les employés sont épuisés. Ils se trouvent déchirés entre leur désir d’offrir des soins de qualité aux résidents et le manque de ressources humaines.»

En effet, la note souligne qu’entre les jeudi 23 et dimanche 26 août, seulement 1 des 16 2bain a été administré. La cause avancée serait l’insuffisance de main d’œuvre.

Priorité

Durant son point de presse, Québec solidaire a réitéré que la santé et les conditions décentes sont des droits selon la Loi sur la Santé et la sécurité du travail.

«Les travailleurs et travailleuses ont un point de vue unique sur l’organisation et la réalité des résidents, témoigne Amir Khadir. Il est impératif de les écouter, eux et les syndicats qui les représentent.»

Le parti veut réinvestir en santé, mettre fin au transfert de ressources vers le privé et augmenter l’imputabilité des gestionnaires d’établissements envers la population.

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page