Connectez-vous à nous

Quand notre identité n’est pas celle qu’on croit

Culture

Quand notre identité n’est pas celle qu’on croit

Dans Birthmark, la comédienne lavalloise Natalie Tannous joue une mère déchirée entre sa fille et son garçon qui est aux prises avec une cruelle quête d’identité après le dévoilement d’un secret longtemps gardé sur sa naissance.

Teintée d’émotion forte, cette comédie noire familiale se déroule à Montréal avec le conflit israélo-palestinien comme toile de fond.

«Élevé avec des histoires bibliques sur comment ses ancêtres juifs ont combattu l’oppression et marqué par ses peurs d’enfance à propos de l’Holocauste, le dramaturge Stephen Orlov a commencé à se demander pourquoi les juifs, qui ont fondé l’état d’Israël pour mettre un terme à l’oppression, dépossédaient maintenant des gens qui y vivaient depuis des siècles», peut-on lire dans le communiqué du théâtre Teesri Duniya, diffuseur de la production.

«Jamila, la mère que j’incarne, assiste à l’univers de son fils de 21 ans qui s’écroule quand celui-ci apprend que son identité n’est pas du tout celle qu’il croyait, raconte Natalie Tannous que les Québécois connaissent pour ses rôles dans diverses séries télévisées, dont Unité 9, 19-2, Mémoire vives et L’heure bleue. Au-delà de toute croyance, je joue une mère qui veut protéger ses enfants, ce à quoi la plupart des femmes peuvent s’identifier.»

«Cette pièce est là pour ouvrir une discussion, un dialogue, sur un conflit qui doit cesser après avoir perdu autant de nos enfants, frères et sœurs.»

 – Natalie Tannous, comédienne

L’actrice, qui est libanaise de tradition catholique et a grandi dans Chomedey, espère qu’au bout de l’action, le public conviendra qu’une religion ne définit pas une personne.

«Faut arrêter de s’entretuer, lance-t-elle comme cri d’espoir, Un humain est un humain et un dieu est un dieu, le même partout, qui qu’on soit.»

Le théâtre Teesri Duniya présente la pièce «Birthmark», texte de Stephen Orlov, mise en scène de Michelle Soicher et Liz Valdez, jusqu’au dimanche 18 novembre au MAI (Montréal arts interculturels, 3680, rue Jeanne-Mance, Montréal). Information: 514 982-3386.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page