Connectez-vous à nous

Prévenir les ITSS par l’humour

Actualités

Prévenir les ITSS par l’humour

C’est par la comédie que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a décidé d’aborder les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) en annonçant une série de trois capsules mettant en vedette des humoristes, dont la première a été dévoilée le 21 novembre.

«Tu ne prendrais pas de risque stupide pour un jeu. Pourquoi le faire dans la vraie vie?» indique le message central de ce court vidéo, animé par Richardson Zéphir et Mélanie Couture.

Lancée par la Direction de santé publique du CISSS de Laval, l’objectif de cette campagne est de passer un message non moralisateur pour sensibiliser aux ITSS, démystifier le dépistage et favoriser le port du condom.

Les trois capsules mettent en scène de jeunes humoristes de la relève participant à une émission télévisée fictive nommée Risque stupide. Cette émission confronte les participants au risque stupide que constitue une relation sexuelle sans dépistage ni utilisation du condom.

Les deux autres productions seront dévoilées les 28 novembre et 5 décembre.

L’intégration de l’humour et des réseaux sociaux vise à rejoindre les jeunes de 15 à 25 ans, une population à risque. «Beaucoup d’entre eux, sexuellement actifs, ont une certaine méconnaissance des ITSS et des risques qui y sont associés comme l’infertilité et les douleurs chroniques chez les femmes, a expliqué le docteur Jean-Pierre Trépanier, directeur de santé publique de la région de Laval. Le fait que la chlamydia et la gonorrhée se traitent à l’aide d’antibiotiques amène beaucoup de jeunes à en banaliser les risques.»

Épidémie

À Laval, comme au Québec, le nombre d’ITSS est en explosion. En 2017, 1240 cas de chlamydia et 206 cas de gonorrhée ont été déclarés à la Direction de santé publique.

En plus des réseaux sociaux, la campagne Risque stupide sera déployée dans les milieux d’enseignement et les organismes jeunesses de la région sous forme d’affichages et de kiosques d’information. Le dépistage de la chlamydia et gonorrhée sera offert sur place. Les 28 et 30 novembre, la campagne fera irruption au campus de l’Université de Montréal de la rue Jacques-Tétreault.

Pour visionner les vidéos et connaître les différents lieux où se procurer des condoms et passer des tests de dépistage, il faut consulter le www.risquestupide.ca. (A.G.D.)

Commentaires

Journaliste aux transports, à la santé et à la politique provinciale et fédérale, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page