Connectez-vous à nous

Premier prix pour l’autopatrouille du SPL

Actualités

Premier prix pour l’autopatrouille du SPL

Pour la première fois dans l’histoire de son concours de la plus belle autopatrouille de police à travers le pays, le magasine canadien Blue Line a accordé la première place à un véhicule d’une ville québécoise en choisissant le nouveau modèle du Service de police de Laval (SPL).

La candidature lavalloise a été transmise par l’équipe de conception. La parution papier est prévue pour le numéro de février prochain.

«Le résultat rend les patrouilleurs des plus fiers,  affirme Evelyne Boudreau, porte-parole du SPL. Il s’agit d’une première en 10 ans pour ce concours.»

Dans ce nouveau design, la sécurité a été mise à l’avant-plan. (Photo gracieuseté)

Ce résultat représente le fruit de plusieurs démarches dont 30 esquisses et 7 visites au concessionnaire pour bien suivre le déroulement de l’opération.  Un premier dévoilement s’est fait pendant le <@BVi>Parcours du héros<@$p> tenu au Centre de la nature, le 8 septembre.

«Notre sortie lors de cette activité se voulait une forme de sondage auprès de la population pour voir leur réceptivité face aux nouvelles couleurs (blanc et noir), ajoute Evelyne Boudreau. Les commentaires recensés ne laissaient personne indifférent. Ce sont les aspects de fierté et de sécurité qui ressortaient le plus.»

Les responsables du projet au SPL tenaient à ce que le logo avec la devise «Servir et protéger» demeure bien visible dans un look plus épuré du véhicule.

«La direction du Service a bien supporté les agents dans cette démarche», précise Mme Boudreau.

Dans ce nouveau design, la sécurité a été mise à l’avant-plan, le noir et blanc étant plus visible dans toutes les périodes du jour et de l’année, alors que les nombreuses bandes réfléchissantes en forme de chevron sur les pare-chocs avant et arrière renforcent aussi la visibilité de l’ensemble.

«De nombreuses recherches ont été effectuées pour faire en sorte que la sécurité des agents soit primordiale. Toutes les différentes situations de travail ont été prises en considération, notamment les gyrophares dans le coffre arrière qui restent bien visibles quand celui-ci est ouvert», de conclure Evelyne Boudreau.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page