Connectez-vous à nous

Postes Canada: les facteurs du Québec manifestent à Laval

Actualités

Postes Canada: les facteurs du Québec manifestent à Laval

CONTRAT DE TRAVAIL. C’est sous une pluie diluvienne qu’une centaine de membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) des quatre coins du Québec ont manifesté devant le « Dépôt de Laval-Ouest », le 6 avril.

Commentaires

Lise-Lyne Gélineau, présidente section locale de Montréal, dénonce la décision de modifier la façon de traiter le courrier. «Postes Canada fait à sa tête. Elle veut mettre des personnes pour trier le courrier la nuit. Ces décisions représentent un réel danger pour la santé et la sécurité des travailleurs. La qualité des services à la population en sera directement affectée», ajoute-t-elle.

Cette nouvelle mesure touchera une centaine de facteurs à Laval. «Il y aura des changements. La conciliation travail-famille sera compromise. L’Employeur ne respecte pas notre contrat. On ne nous écoute pas.»

Même si le gouvernement Trudeau n’a pas encore émis ses recommandations concernant l’avenir de Postes Canada, la société d’État continue d’aller de l’avant en prenant des décisions unilatérales.

Fermeture de bureaux

Selon le Syndicat, Postes Canada prévoit la fermeture de bureaux de poste pour les remplacer par des comptoirs privés. «La haute direction veut embaucher des gens à salaire minimum dans des pharmacies. Nous avons des gens compétents pour faire le travail», termine Lise-Lyne Gélineau.

Soulignons que la convention collective du STTP prend fin en janvier 2018.

Lise-Lyne Gélineau, présidente section locale de Montréal, dénonce la décision de modifier la façon de traiter le courrier. «Postes Canada fait à sa tête. Elle veut mettre des personnes pour trier le courrier la nuit. Ces décisions représentent un réel danger pour la santé et la sécurité des travailleurs. La qualité des services à la population en sera directement affectée», ajoute-t-elle.

Cette nouvelle mesure touchera une centaine de facteurs à Laval. «Il y aura des changements. La conciliation travail-famille sera compromise. L’Employeur ne respecte pas notre contrat. On ne nous écoute pas.»

Même si le gouvernement Trudeau n’a pas encore émis ses recommandations concernant l’avenir de Postes Canada, la société d’État continue d’aller de l’avant en prenant des décisions unilatérales.

Fermeture de bureaux

Selon le Syndicat, Postes Canada prévoit la fermeture de bureaux de poste pour les remplacer par des comptoirs privés. «La haute direction veut embaucher des gens à salaire minimum dans des pharmacies. Nous avons des gens compétents pour faire le travail», termine Lise-Lyne Gélineau.

Soulignons que la convention collective du STTP prend fin en janvier 2018.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page