Connectez-vous à nous

Pont A-25: La STL instaure un nouveau circuit d’autobus

Actualités

Pont A-25: La STL instaure un nouveau circuit d’autobus

La Société de transport de Laval (STL) profitera de l’ouverture à la circulation du pont de la 25 pour inaugurer son nouveau circuit d’autobus dans l’extrême pointe est de l’île Jésus.

La ligne 925 Saint-François/Pont A25 entrera en fonction le vendredi 20 mai, au petit matin.

C’est sur le coup de 6h précise, que ce nouveau circuit d’autobus, la 43e ligne de la flotte de la STL, fera monter ses premiers usagers, à l’angle des rues Chartrand et Déry.

Station de métro Radisson

Cette nouvelle desserte locale de l’est de Laval assurera un service aux heures de pointe, à raison de six départs le matin et autant de départs le soir, et ce, tous les jours de la semaine. Durant ces heures d’affluence matinale, la ligne 925 fera aux trente minutes la navette entre Chartrand/Déry et la station terminale du métro Radisson. Le dernier départ se fera à 8h30. Pour le retour à la maison, la ligne 925 reprendra du service sur le coup de 16h10, alors que les départs s’effectueront à partir du quai no 3 du terminus Radisson. Encore là, six départs sont prévus toutes les 30 minutes, avec un dernier trajet à 18h40.

40 arrêts

Le tracé, qui reliera 40 arrêts dont 35 en territoire lavallois, empruntera Chartrand, Monty, Lévesque, montée du Moulin, Marius-Barbeau, Mireille, et à nouveau Lévesque jusqu’à l’autoroute 25.

D’une extrémité de la ligne à l’autre, le temps de passage oscillera entre 41 et 45 minutes, selon l’heure du départ, explique la directrice des communications et du marketing à la STL, Marie-Céline Bourgault.

Ce temps de parcours pour cette nouvelle desserte devrait inciter plusieurs automobilistes du secteur travaillant à Montréal à opter pour le transport collectif.

À la veille d’inaugurer la ligne 925, la STL anticipe une moyenne de 40 usagers par voyage, ce qui représente près de 500 utilisateurs par jour.

Le nombre d’usagers est appelé à croître au fil des mois, notamment en raison du développement résidentiel que générera dans ce coin de Laval le parachèvement de l’autoroute 25.

Les passagers n’auront pas à absorber le péage du pont. «Le tarif restera le même», assure Mme Bourgault.

Gain majeur

Il va sans dire que le nouveau pont dans l’est comblera les besoins de déplacements en transport collectif entre l’est de Laval et l’est de Montréal!

Lors des audiences publiques du BAPE tenues à l’été 2005, dans la foulée du parachèvement de l’autoroute 25, la direction de la STL illustrait le caractère dysfonctionnel du réseau de transport en commun liant alors les deux rives.

Elle en donnait pour preuve les 94 minutes qu’un usager devait sacrifier pour franchir les 700 mètres distançant l’intersection de Lévesque et de la montée du Moulin, à Saint-François, du boulevard Gouin à hauteur de la 64e Avenue, à Montréal.

«Et 94 minutes, c’est plus qu’il n’en faut pour un résident du quartier Saint-François pour aller travailler, en automobile, dans le parc industriel de Bécancour, sur la rive sud du Saint-Laurent, en face de Trois-Rivières!» avait imagé le président de la STL, Jean-Jacques Beldié.

À compter du 20 mai prochain, le transport en commun s’offrira enfin comme un choix aux automobilistes de l’est de Laval ayant à se rendre dans l’est de la métropole.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page