Connectez-vous à nous

Point de vente à Laval: il faudra attendre

Actualités

Point de vente à Laval: il faudra attendre

À quand l’implantation d’une première Société québécoise du cannabis (SQDC) à Laval?

«Pour l’instant, aucune date n’est prévue pour l’ouverture d’une succursale», peut-on lire dans la foire aux questions portant sur l’encadrement du cannabis sur le site de la Ville.

On sait que l’administration Demers avait déjà fait savoir à Québec qu’elle souhaitait passer son tour pour la première vague d’implantation de 12 succursales, dont l’inauguration avait lieu le 17 octobre, jour marquant l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis au pays.

«C’est un déploiement qu’on sait un peu complexe de par l’acceptabilité sociale qui est nécessaire tant pour nous que pour les Villes avec lesquelles on travaille», explique Mathieu Gaudreault, responsable des relations de presse au Service des Affaires publiques de la Société des alcools du Québec (SAQ), dont la SQDC est une filiale.

En clair, l’État a choisi de prioriser les Municipalités qui levaient la main sans rien n’imposer à celles qui n’en voulaient pas. «Pour l’instant, on est toujours dans cette dynamique-là», poursuit le porte-parole.

Du côté de la Ville, le règlement municipal sur lequel elle planche actuellement viendra, entre autres, encadrer l’implantation des succursales de cannabis tout en contingentant leur nombre dans chaque zone où elles seront permises.

À cet égard, la porte-parole au cabinet du maire, Valérie Sauvé, rappelle que c’est la Ville de Laval qui fut la première – en commission parlementaire – «à amener le concept de zones franches» pour éviter l’ouverture d’un point de distribution à proximité d’une école, maison de jeunes ou de la famille.

«Notre règlement va déterminer les endroits où on les veut et où on ne les veut pas», dit-elle.

À la SAQ, on confirme que les succursales s’implanteront dans le respect de la réglementation municipale en vigueur.

Quant à savoir si des pourparlers sont en cours à Laval, M. Gaudreault affirme que la société d’État ne divulgue pas ce genre d’information. «Les succursales sont annoncées une fois que les baux sont signés», explique-t-il.

Les succursales de la SQDC les plus proches sont situées à Montréal (3), Mascouche et Mirabel.

 

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page