Connectez-vous à nous
Cette année, Béatrice Picard sera membre du jury pour le théâtre et Jean-Sébastien Lord pour le cinéma. (Photo gracieuseté - Gilles Brissette)

Culture

Plusieurs bourses pour les artistes lavallois

La remise de bourse de la part de la Fondation de soutien aux arts de Laval (FSAL) revient pour sa 38e édition, ce qui permettra aux étudiants des milieux artistiques de recevoir une aide financière pour leurs études et projets.

Tous les étudiants provenant du milieu collégial ou universitaire qui étudient en musique, arts visuels, arts médiatiques, cinéma, danse, littérature et théâtre sont invités à faire une demande pour l’obtention d’une de ces bourses.

Ce sont 20 à 45 chèques qui seront offerts, les montants variant selon le niveau d’étude. Les boursiers étudiant au collégial recevront 1000$ et les universitaires 1500$.

Soulignons que l’année dernière, la FSAL a remis 28 100$ en bourses et mentions.

Également, les finissants qui se dirigent sur le marché du travail courent la chance d’obtenir la récompense Claude F. Lefebvre. Cette dernière permet un accompagnement d’une valeur de 7500$ pour développer un projet de carrière.

Processus d’inscription et auditions

Ceux qui postuleront en musique, théâtre et danse devront passer une audition devant jury. Pour les autres disciplines, chaque dossier sera analysé par un jury.

«Ceux qui n’ont pas d’audition en direct doivent présenter un portfolio, ce qui leur permet de se pratiquer pour le monde professionnel», souligne le coordonnateur de la Fondation, David Piché.

Cette année, Béatrice Picard sera membre du jury pour le théâtre et Jean-Sébastien Lord pour le cinéma.

Les inscriptions se terminent le lundi 21 février. Plus d’information est disponible sur la page Web de la FSAL.

Moments difficiles

La culture a grandement été affectée par la pandémie, la FSAL en ressentant également les impacts.

David Piché indique que les enseignants faisant souvent office de messager entre la Fondation et les étudiants, et l’école se déroulant majoritairement en ligne depuis l’apparition de la COVID-19 au Québec, cela a engendré un nombre moins élevé de candidatures.

S’il y a eu 40 boursiers en 2019, ce sont seulement 20 étudiants qui ont reçu une bourse l’année suivante.

«J’ai espoir que les jeunes postulent, affirme le coordonnateur. Si on est capable de donner une trentaine de bourses, ce serait excellent.»

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page