Connectez-vous à nous

Plus qu’un hôpital vétérinaire…

Actualités

Plus qu’un hôpital vétérinaire…

Laval peut désormais se targuer de compter sur son territoire un centre vétérinaire dont les ressources offertes excèdent les normes minimales exigées pour un hôpital vétérinaire.

Commentaires

Plus qu’un hôpital pour petits animaux, le Centre vétérinaire Laval (CVL), dont on inaugurait officiellement les locaux le 19 janvier, jouit du statut de centre de référence.

Contrairement à un centre hospitalier, ce type d’établissement doit, entre autres, disposer d’une majorité de médecins vétérinaires possédant un diplôme d’études postuniversitaires, incluant un spécialiste en chirurgie et un spécialiste en médecine interne.

Septspécialistes

À Laval, les effectifs dépassent largement ce minimum requis comme en témoignent lessept vétérinaires spécialistes sur place, à savoir deux chirurgiens, deux spécialistes en médecine interne, un cardiologue, un ophtalmologiste et un physiothérapeute.

Au moyen d’un horaire de travail quotidien de 12 heures, les deux chirurgiens de la boîte assurent une présence 24 heures par jour, six jours par semaine. Le dimanche, ils sont de garde, prêts à intervenir au besoin.

Complètent l’équipe lavalloiseneuf vétérinaires généralistes et une cinquantaine d’autres employés qui s’activent à l’intérieur d’un immense bâtiment de 30 000 pieds carrés répartis sur deux niveaux.

Considérant qu’un hôpital vétérinaire pour animaux de compagnie, selon les normes minimales d’exercice édictées par l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec, n’est pas tenu d’offrir les services d’un spécialiste, les centres de référence ratissent très large.

«On y vient de partout au Québec», indique la directrice générale du CVL, Dre Hélène Perras.

Ce genre d’établissement n’a pas de frontière, précise-t-elle, citant au passage la clientèle provenant de l’Ontario et du Vermont qu’accueille l’Hôpital vétérinaire Rive-Sud (HVRS), auquel est affiliée la nouvelle institution lavalloise.

D’où sa localisation stratégique en bordure de l’autoroute 440 ouest, à l’angle de l’autoroute 13.

Doubler les effectifs

Les propriétaires de ce centre de référence voient grand.

Le plan de développement triennal prévoit, en effet, doubler les effectifs à 145 employés d’ici 2014.

Cent quarante-cinq, c’est le nombre d’employés qu’ils mettent actuellement au travail à l’HVRS, à Brossard.

Implanté depuis un quart de siècle, cet hôpital traite quotidiennement plusieurs centaines d’appels et accueille 15 000 animaux par an, mentionne-t-on.

À Laval, le centre abrite une unité de soins intensifs, 13 salles de consultation,quatre salles de chirurgie et des salles spécialement dédiées à la chimiothérapie, l’endoscopie, la radiographie, l’échographie et à la physiothérapie, laquelle est munie d’un tapis roulant aquatique.

On y retrouve également un gymnase pour les chiens, une aire de jeux pour les chats, une garderie de jour, une pension de luxe pour minou et pitou, un service de toilettage et une boutique d’accessoires et de nourriture.

Le Centre vétérinaire Laval a nécessité un investissement de 10 M$.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page