Connectez-vous à nous

Plus de 80 millions de passages à Laval depuis l’avènement du métro

Actualités

Plus de 80 millions de passages à Laval depuis l’avènement du métro

TRANSPORT. Attendue depuis longtemps, l’ouverture des trois stations de métro lavalloises a modifié les habitudes de transport des résidents, alors que l’achalandage n’a cessé d’augmenter en 10 ans.

Commentaires

C’est à la station Montmorency que revient les honneurs du plus haut taux de passages lors des premiers balbutiements du métro en 2007, avec 1 951 988, près de 400 000 de plus que la station Cartier. Quand à de la Concorde, elle a connu des débuts plus modestes, enregistrant 520 725 entrants entre avril et décembre dans la première année d’opération.

Une décennie plus tard, la station Montmorency est toujours en tête avec un total de 40 674 636 passages, un classement prévisible si on tient compte de la présence à ses abords du campus de l’Université de Montréal et du Collège Montmorency.

Avec l’ouverture de la Place Bell, cet automne, de nombreux usagers, venus de l’extérieur de Laval pour assister à des spectacles ou parties du Rocket de Laval, viendront sûrement grossir les statistiques.

Cartier et Concorde

La station de métro Cartier vient au deuxième rang sur la liste d’achalandage, avec un total de 26 907 985 passages uniques depuis 2007. Elle a connu une belle progression au fil des ans, sauf en 2015 où le nombre de passages se chiffrait à 2 995 830, quelque 31 000 de moins que l’année précédente. La hausse a toutefois repris en 2016, passant à plus de trois millions de passages.

Quant à la station de la Concorde, les statistiques de la Société de transport de Montréal montrent un total de 11 473 305 passages en 10 ans, la dernière donnée indiquant 1 477 113 pour 2016.

Débuté en 2002

Le prolongement du métro vers l’île Jésus a débuté cinq ans avant son inauguration. Onze chantiers majeurs et 30 secondaires, répartis en près de 90 lots, ont été nécessaires pour creuser plus de 5 kilomètres de tunnel.

Au plus fort des travaux, jusqu’à 720 personnes étaient à l’œuvre et une fois le boulot terminé plus de 5 millions d’heures avaient été travaillées; 20 kilomètres de rails, barres de guidage et pièces de roulement installés et 400 000 mètres cubes de roc excavé.

Fait intéressant, les trois stations lavalloises ont été les premières à être munies d’ascenseurs. «Elles sont aussi les premières à avoir bénéficié de la politique du 1 % sur l’intégration des arts à l’architecture», fait remarquer Amélie Régis, conseillère corporative – Affaires publiques à la Société de transport de Montréal.

À lire aussi

Laval s’apprête à récolter les fruits

Le métro change des vies depuis 10 ans

Avoir affaire à l’usager frustré, suicidaire ou ordinaire

«L’arrivée du métro fut le plus grand défi de l’histoire de la STL»

Prolongement de la ligne orange

Souhaité sur le territoire, le prolongement de la ligne orange n’est pas dans les plans du gouvernement pour le moment, ce dernier ayant plutôt priorisé celui de la ligne bleue.

«En 2013, le gouvernement a autorisé l’Agence métropolitaine de transport (AMT) à entreprendre des études préliminaires pour le prolongement de la ligne bleue, explique Fanie St-Pierre, conseillère principale – Relations médias et enjeux AMT. Le dossier d’opportunité a été déposé au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des Transports en version préliminaire au mois de décembre 2015 et en version finale en novembre 2016.»

Durant cette même période, le palier provincial avait également donné le mandat à l’organisme de réaliser certaines études très préliminaires pour le prolongement des lignes orange et jaune.

«La plupart de ces études sont terminées, mais c’est la prérogative du gouvernement de prendre la décision de poursuivre ou non les études, alors nous sommes en attente pour le moment», souligne Fanie St-Pierre, ajoutant que ces études concernaient le tracé de la ligne orange sur l’ensemble de la boucle, entre les stations Côte-Vertu et Montmorency.

Stationnement

609

Places disponibles à Cartier, dont 127 payantes

102

Nombre de cases à de la Concorde, toutes gratuites

1327

Places à Montmorency, dont 719 payantes à l’intérieur

(Source: Agence métropolitaine de transport)

C’est à la station Montmorency que revient les honneurs du plus haut taux de passages lors des premiers balbutiements du métro en 2007, avec 1 951 988, près de 400 000 de plus que la station Cartier. Quand à de la Concorde, elle a connu des débuts plus modestes, enregistrant 520 725 entrants entre avril et décembre dans la première année d’opération.

Une décennie plus tard, la station Montmorency est toujours en tête avec un total de 40 674 636 passages, un classement prévisible si on tient compte de la présence à ses abords du campus de l’Université de Montréal et du Collège Montmorency.

Avec l’ouverture de la Place Bell, cet automne, de nombreux usagers, venus de l’extérieur de Laval pour assister à des spectacles ou parties du Rocket de Laval, viendront sûrement grossir les statistiques.

Cartier et Concorde

La station de métro Cartier vient au deuxième rang sur la liste d’achalandage, avec un total de 26 907 985 passages uniques depuis 2007. Elle a connu une belle progression au fil des ans, sauf en 2015 où le nombre de passages se chiffrait à 2 995 830, quelque 31 000 de moins que l’année précédente. La hausse a toutefois repris en 2016, passant à plus de trois millions de passages.

Quant à la station de la Concorde, les statistiques de la Société de transport de Montréal montrent un total de 11 473 305 passages en 10 ans, la dernière donnée indiquant 1 477 113 pour 2016.

Débuté en 2002

Le prolongement du métro vers l’île Jésus a débuté cinq ans avant son inauguration. Onze chantiers majeurs et 30 secondaires, répartis en près de 90 lots, ont été nécessaires pour creuser plus de 5 kilomètres de tunnel.

Au plus fort des travaux, jusqu’à 720 personnes étaient à l’œuvre et une fois le boulot terminé plus de 5 millions d’heures avaient été travaillées; 20 kilomètres de rails, barres de guidage et pièces de roulement installés et 400 000 mètres cubes de roc excavé.

Fait intéressant, les trois stations lavalloises ont été les premières à être munies d’ascenseurs. «Elles sont aussi les premières à avoir bénéficié de la politique du 1 % sur l’intégration des arts à l’architecture», fait remarquer Amélie Régis, conseillère corporative – Affaires publiques à la Société de transport de Montréal.

Les Lavallois apprécient avoir le métro dans leur cour, comme en témoignent les millions de passages enregistrés depuis lLes Lavallois apprécient avoir le métro dans leur cour, comme en témoignent les millions de passages enregistrés depuis l’ouverture, en 2007.  ©Photo – TC Media – Archives

À lire aussi

Laval s’apprête à récolter les fruits

Le métro change des vies depuis 10 ans

Avoir affaire à l’usager frustré, suicidaire ou ordinaire

«L’arrivée du métro fut le plus grand défi de l’histoire de la STL»

Prolongement de la ligne orange

Souhaité sur le territoire, le prolongement de la ligne orange n’est pas dans les plans du gouvernement pour le moment, ce dernier ayant plutôt priorisé celui de la ligne bleue.

«En 2013, le gouvernement a autorisé l’Agence métropolitaine de transport (AMT) à entreprendre des études préliminaires pour le prolongement de la ligne bleue, explique Fanie St-Pierre, conseillère principale – Relations médias et enjeux AMT. Le dossier d’opportunité a été déposé au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des Transports en version préliminaire au mois de décembre 2015 et en version finale en novembre 2016.»

Durant cette même période, le palier provincial avait également donné le mandat à l’organisme de réaliser certaines études très préliminaires pour le prolongement des lignes orange et jaune.

«La plupart de ces études sont terminées, mais c’est la prérogative du gouvernement de prendre la décision de poursuivre ou non les études, alors nous sommes en attente pour le moment», souligne Fanie St-Pierre, ajoutant que ces études concernaient le tracé de la ligne orange sur l’ensemble de la boucle, entre les stations Côte-Vertu et Montmorency.

Stationnement

609

Places disponibles à Cartier, dont 127 payantes

102

Nombre de cases à de la Concorde, toutes gratuites

1327

Places à Montmorency, dont 719 payantes à l’intérieur

(Source: Agence métropolitaine de transport)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page