Connectez-vous à nous

Plus de 60 occasions de se divertir

Actualités

Plus de 60 occasions de se divertir

SOCIÉTÉ. Du 12 au 23 octobre, la Ville donnera plus de 60 raisons aux aînés de sortir et s’amuser aux 4 coins de l’île.

Commentaires

La 27e Semaine lavalloise des aînés se déclinera en plusieurs volets tels musique, théâtre, cinéma, activités sportives et rassembleuses. L’événement s’ouvrira avec un tournoi de pétanque au centre sportif Val-des-Arbres, la projection du film Sur les traces de Maria Chapdelaine et la pièce/lecture publique Maintenant je sais quelque chose que tu ne sais pas, qui se promènera dans plusieurs bibliothèques.

Parmi les autres rendez-vous au programme, notons le spectacle d’Annie Villeneuve à la salle André-Mathieu le dimanche 16 octobre; des conférences sur divers sujets (santé, alimentation, vieillissement) dans les bibliothèques; du patin libre; de la marche; du bain libre; un souper-rencontre; le premier Salon du bénévolat; le 19e colloque intergénérationnel et bien d’autres.

Un apport à la communauté

Dans son allocution lors du point de presse, tenu le 30 septembre à la Place des aînés, le maire Marc Demers a rappelé que Laval était une Municipalité amie des aînés et que plusieurs aménagements, que ce soit d’immeubles, de rues ou de boisés, étaient pensés en fonction de cette clientèle.

«Il y a aussi le bénévolat que les aînés font et cette contribution n’a pas de prix dans la communauté», a-t-il souligné.

Dernière à prendre la parole, la comédienne Béatrice Picard a insisté sur l’offre de service variée à Laval «pour les jeunes, les moins jeunes et les vieux». «Je me permets d’utiliser le mot vieux parce qu’il y a le mot vie dedans. Et tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir!» de dire celle qui a vécu à Duvernay avant que la ville fusionne et qui est revenue sur l’île Jésus après avoir élu domicile dans une autre municipalité.

Elle a également parlé de la collaboration entre les bibliothèques et les proches aidants, rappelant qu’une personne sur cinq au Québec était un aidant naturel. «Moi, il me reste moins de temps à vivre que ce que j’ai vécu, alors il faut en profiter et vivre bien», a-t-elle aussi fait valoir.

Elle a conclu en donnant un bref aperçu de la lecture publique Maintenant je sais quelque chose que tu ne sais pas, réalisée en partenariat avec le Théâtre Bluff. Ses échanges avec le jeune André-Luc Tessier ont d’ailleurs bien fait rire l’auditoire.

Pour la programmation complète: www.aines.laval.ca

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page