Connectez-vous à nous

Plus de 50 vedettes parlent du bonheur à Daniel Daignault

Culture

Plus de 50 vedettes parlent du bonheur à Daniel Daignault

SOCIÉTÉ. Bruny Surin narrant sa course pour l’or aux Jeux olympiques d’Atlanta, Normand Brathwaite soulignant que c’est maintenant qu’il veut faire profiter ses enfants de son argent, Geneviève Borne se souvenant qu’en six mois, elle a perdu son amoureux et appris qu’elle avait le cancer, Ingrid Falaise et Marie-Ève Janvier racontant leur vie de jeune mariée ou nouvelle maman, Daniel Daignault a rencontré 56 personnalités et rapporté autant de témoignages pour À la recherche du bonheur, un imposant livre de 200 pages illustré de 140 photos.

Commentaires

Il y a un an, le journaliste et photographe lavallois se trouvait dans un creux de vague professionnel. Refusant de broyer du noir, il a décidé d’entreprendre ce qu’il sait faire de mieux: des entrevues et des photos.

«J’ai demandé à toutes ces personnes, « c’est quoi tes trucs pour trouver et vivre le bonheur », de raconter Daniel Daignault. Je veux que le livre donne des pistes aux gens comme il m’en a donné à moi-même.»

Isabelle Gaston et les autres

Pour signer la préface, le Lavallois a pensé à l’improbable, soit Isabelle Gaston, l’ex-épouse du Dr Guy Turcotte et mère des deux petits enfants morts dans les circonstances tragiques qu’on connaît.

«J’ai pensé à elle en me disant: qui en a bavé et cherche encore le bonheur malgré tout, précise l’auteur. Nous avons échangé des courriels durant un mois et demi avant qu’elle n’accepte enfin mon invitation.»

Le lecteur croisera aussi les propos de l’athlète Roseline Filion, qui s’est relevée d’une cheville cassée pour gagner une médaille olympique, Mario Pelchat transi d’admiration pour son épouse s’occupant de leur vignoble de Saint-Joseph-du-Lac, Stéphane Bellavance qui s’est marié à Venise et prie chaque jour pour avoir un repas familial avec tout le monde à table en même temps, tout comme Marc Hervieux dont la principale passion demeure son métier de papa, alors que Sophie Thibault saute sur son appareil photographique à chaque moment de liberté.

«Je tenais aussi à m’entretenir avec Jacinthe Legault, une top-modèle taille plus vivant à New York qui a vécu de l’intimidation plus jeune, Florence K qui s’est ramassée très bas comme on sait maintenant et India Desjardins qui n’a pas toujours été l’auteure à succès de sa série Aurélie Laflamme», d’ajouter Daniel Daignault.

Le drame d’Isabelle Huot, n’ayant jamais eu d’enfant, le surmenage vécu à l’adolescence par Marie-Soleil Dion, la porte-parole de S.O.S, J’écoute, et le temps qui passe bien vite selon Jean-Michel Anctil sont au nombre des confidences récoltées.

«J’espère que bien du monde, marié, célibataire, malade ou pas, va trouver un écho chez ces personnalités s’étant relevées d’une épreuve pour entreprendre leur propre quête du bonheur, mentionne celui qui cumule près de 40 ans de carrière dans le milieu culturel. C’est le projet le plus emballant que j’ai fait. J’ai été surpris par la générosité de ces personnalités. Ce livre m’a fait du bien. Je suis maintenant plus à l’écoute des gens et de ce qui se passe autour de moi.»

Sorties publiques

En plus de divers salons du livre partout en province, Daniel Daignault offrira une séance de signature le samedi 15 avril, à 13h, à la librairie Renaud-Bray, au Carrefour Laval.

En compagnie de sa sœur Louise Robitaille, que le Québec connaît mieux sous le nom de Madame Chasse-taches, le Lavallois donnera une conférence axée sur les témoignages d’À la recherche du bonheur et son existence, le jeudi 20 avril, à 19h, au centre de congrès Palace (1717, boulevard Le Corbusier).

Pour sa part, Louise Robitaille parlera de ses meilleurs trucs et astuces inspirés de ses expériences et des recettes de nos grands-mères.

Il y a un an, le journaliste et photographe lavallois se trouvait dans un creux de vague professionnel. Refusant de broyer du noir, il a décidé d’entreprendre ce qu’il sait faire de mieux: des entrevues et des photos.

«J’ai demandé à toutes ces personnes, « c’est quoi tes trucs pour trouver et vivre le bonheur », de raconter Daniel Daignault. Je veux que le livre donne des pistes aux gens comme il m’en a donné à moi-même.»

Isabelle Gaston et les autres

Pour signer la préface, le Lavallois a pensé à l’improbable, soit Isabelle Gaston, l’ex-épouse du Dr Guy Turcotte et mère des deux petits enfants morts dans les circonstances tragiques qu’on connaît.

«J’ai pensé à elle en me disant: qui en a bavé et cherche encore le bonheur malgré tout, précise l’auteur. Nous avons échangé des courriels durant un mois et demi avant qu’elle n’accepte enfin mon invitation.»

Le lecteur croisera aussi les propos de l’athlète Roseline Filion, qui s’est relevée d’une cheville cassée pour gagner une médaille olympique, Mario Pelchat transi d’admiration pour son épouse s’occupant de leur vignoble de Saint-Joseph-du-Lac, Stéphane Bellavance qui s’est marié à Venise et prie chaque jour pour avoir un repas familial avec tout le monde à table en même temps, tout comme Marc Hervieux dont la principale passion demeure son métier de papa, alors que Sophie Thibault saute sur son appareil photographique à chaque moment de liberté.

«Je tenais aussi à m’entretenir avec Jacinthe Legault, une top-modèle taille plus vivant à New York qui a vécu de l’intimidation plus jeune, Florence K qui s’est ramassée très bas comme on sait maintenant et India Desjardins qui n’a pas toujours été l’auteure à succès de sa série Aurélie Laflamme», d’ajouter Daniel Daignault.

Le drame d’Isabelle Huot, n’ayant jamais eu d’enfant, le surmenage vécu à l’adolescence par Marie-Soleil Dion, la porte-parole de S.O.S, J’écoute, et le temps qui passe bien vite selon Jean-Michel Anctil sont au nombre des confidences récoltées.

«J’espère que bien du monde, marié, célibataire, malade ou pas, va trouver un écho chez ces personnalités s’étant relevées d’une épreuve pour entreprendre leur propre quête du bonheur, mentionne celui qui cumule près de 40 ans de carrière dans le milieu culturel. C’est le projet le plus emballant que j’ai fait. J’ai été surpris par la générosité de ces personnalités. Ce livre m’a fait du bien. Je suis maintenant plus à l’écoute des gens et de ce qui se passe autour de moi.»

Sorties publiques

En plus de divers salons du livre partout en province, Daniel Daignault offrira une séance de signature le samedi 15 avril, à 13h, à la librairie Renaud-Bray, au Carrefour Laval.

En compagnie de sa sœur Louise Robitaille, que le Québec connaît mieux sous le nom de Madame Chasse-taches, le Lavallois donnera une conférence axée sur les témoignages d’À la recherche du bonheur et son existence, le jeudi 20 avril, à 19h, au centre de congrès Palace (1717, boulevard Le Corbusier).

Pour sa part, Louise Robitaille parlera de ses meilleurs trucs et astuces inspirés de ses expériences et des recettes de nos grands-mères.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page