Connectez-vous à nous
Ce soutien financier aux initiatives en développement social fait suite à l’appel de projets combiné lancé ce printemps. (Photo gracieuseté – Ville de Laval)

Société

Plus d’1,4 M$ pour lutter contre l’exclusion sociale et la pauvreté à Laval

La Ville de Laval annonce le financement de 10 projets totalisant 1 423 000 $ pour la mise en œuvre des priorités du Plan d’action régional 2018-2023 en matière de lutte contre la pauvreté et à l’exclusion sociale de l’Alliance pour la solidarité et celles du Plan d’action intégré en matière de jeunesse 2021-2025.

6 projets jeunesse

Les initiatives locales soutenues sont les suivantes. D’abord, la compagnie de théâtre lavalloise Bluff Productions reçoit 100 000$ pour  Les Maux-Dits, qui vise la mise en oeuvre d’une série d’ateliers et d’échanges réalisés entre adolescents et aînés sur deux ans. Les résultats seront transposés en création artistique de slam sur les mêmes thèmes par une artiste professionnelle et ensuite diffusée au grand public.

Le Bureau de consultation jeunesse décroche 117 723$ aussi sur 2 ans pour son «Espace collectif 18-25 ans», afin d’aménager un espace collectif dans une approche «par et pour» les jeunes, question de rejoindre et d’offrir soutien, accompagnement et références aux 18 à 25 ans du quartier de Chomedey en situation de vulnérabilité et marginalité.

Avec 150 914$ sur 3 ans, Diapason-Jeunesse compte offrir L’expression qui nous lie, une nouvelle programmation d’activités parascolaires de création et communication favorisant l’inclusion et l’intégration des jeunes du secondaire issus de l’immigration.

La réalisation du projet est prévue de septembre 2021 à juin 2023 en collaboration avec les écoles secondaires St-Maxime et Mont-de-La Salle et la Chaire UNESCO.

Par ailleurs, la somme de 166 736$ permettra à la Maison de quartier Vimont à faire de l’inclusion jeunesse. Ce projet compte rejoindre et mobiliser les jeunes âgés de 12 à 17 ans fréquentant les espaces publics de Vimont et Auteuil afin de prévenir la délinquance et d’améliorer les relations entre les jeunes et la communauté.

D’une durée de trois ans, on y prévoit notamment de consolider et développer l’offre d’activité en dehors du calendrier scolaire dans une approche «avec et pour» les jeunes.

Ces 2 prochaines années, la Maison des enfants le Dauphin de Laval consacrera 148 885$ aux Confidences à un Dauphin 2.0, qui élargira l’activité Confidences à un dauphin, un service de correspondance confidentiel contribuant au maintien du filet de sécurité des participants, à 6 nouvelles écoles primaires à indice de défavorisation élevé par l’instauration d’un virage numérique.

Le projet prévoit porter une attention particulière aux garçons, élèves de 6e année et enfants issus de l’immigration.

L’organisme Mesures alternatives jeunesse de Laval profitera d’un montant de 106 005$ sur 2 ans pour son «Projet SAJ Laval», qui vise à répondre à la croissance de références et demandes pour le projet déjà existant SAJ, un programme destiné aux jeunes filles et garçons de 12 à 24 ans qui souhaitent s’éloigner du milieu criminel ou d’un environnement à risque de délinquance, dans le contexte de l’augmentation de la délinquance juvénile sur le territoire lavallois depuis l’automne 2020.

De son côté et pour les 2 prochaines années, Habitations l’Envolée de Laval reçoit 129 176$ pour de l’accompagnement global des personnes dans la saine gestion alimentaire, consistant à accompagner un groupe de jeunes adultes vulnérables vers une alimentation plus saine par le biais d’une série d’ateliers de cuisine collective et suivis individuels adaptés à la clientèle et ses défis.

3 autres initiatives

Pour sa part, le Bureau d’aide et d’assistance familiale Place St-Martin pourra veiller à l’implantation «d’Avenir de femmes (phases I et II)» en bénéficiant d’une aide de 235 593$ pour les 2 prochaines années. On veut ainsi répondre aux besoins globaux et particuliers de mères de jeunes enfants en situation de vulnérabilité et éloignées du marché du travail par un accompagnement socioprofessionnel, l’accès à un logement communautaire et un soutien à leurs enfants dans leur réussite éducative.

GRT Réseau 2000+ obtient 28 475$ sur 8 mois pour son projet Parlons de logements communautaires à Laval, qui vise l’accélération du développement de projets de logements communautaires pour les personnes vulnérables (immigrantes, âgées, familles) en offrant un espace de réseautage et formation pour la création de partenariats et d’initiatives de logement communautaire.

Finalement, le Relais communautaire de Laval recueille 240 235$ sur 3 ans pour Un habit pour un ami, visant à récupérer et distribuer aux familles en situation de vulnérabilité des habits de neige et fournitures scolaires, afin de favoriser l’intégration sociale, la participation aux activités et la réussite éducative, et ce, en collaboration avec des bénévoles du Rendez-vous des aînés et élèves du Programme de formation axé sur l’emploi (PFAE).

Effort collectif

Le financement accordé à ces projets est rendu possible grâce aux investissements de 551 000 $ du Fonds Place-du-Souvenir de la Ville de Laval.

Une somme de 872 741 $ provient également de l’Entente sectorielle en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale pour la région de Laval 2019-2022, dont les partenaires sont les suivants: ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale dans le cadre des Alliances pour la solidarité et du Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS); de leur contribution, 810 041 $ ont été accordés aux projets.

S’ajoutent les partenariats du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR); du Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval; ainsi que de la Ville de Laval, dans le cadre du Fonds de développement des territoires (FDT) et du Fonds Régions et ruralité volet (FRR volet 2). (B.L.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page