Connectez-vous à nous

Philippe Comtois élu au Panthéon

Sports

Philippe Comtois élu au Panthéon

PANTHÉON. Sports Laval a ouvert toutes grandes les portes de son Temple de la renommée, le 29 mai, au plongeur Philippe Comtois lors de son 7e Gala.

Commentaires

Avec ses deux participations aux Jeux olympiques et ses 22 titres nationaux, Philippe Comtois était un candidat de choix pour faire partie des immortels du sport lavallois.

«Je ne pensais pas que c’était possible à mon jeune âge de faire partie du Temple de la renommée», dit-il en boutade.

«J’ai dédié ma vie aux sports et ça me fait plaisir que tout mon travail soit reconnu. Toutefois, je n’ai pas été seul, car Michel Larouche, Linda Bisson et ma famille ont toujours été derrière moi. Linda a toujours cru en moi. Elle m’a recruté comme entraîneur et m’a toujours poussé encore plus loin. Elle m’a rendu un vibrant hommage ce soir», précise celui qui a été entraîneur au Club de plongeon Laval durant quelques années.

«Le moment le plus marquant de ma carrière aura été sans aucun doute mon retour aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004. C’est ma fille Charlotte et ma famille qui m’ont permis de surmonter les épreuves et de me dépasser», ajoute-t-il.

Grave blessure

Au printemps 2000 en Angleterre, une grave blessure a empêché Philippe de participer aux Jeux de Sydney. Il a bien failli ne plus marcher. Sa jambe gauche avait frappé de plein fouet le tremplin. Son fémur avait alors éclaté sous la force de l’impact, déchirant trois des quatre ligaments. De plus, le nerf extenseur des orteils s’était sectionné. Ce nerf permet notamment au pied et aux orteils de bouger vers le haut. L’orthopédiste Pierre Ranger lui avait alors reconstruit le genou.

Après une longue réhabilitation où il a dû changer de pied d’appel, Phillippe a réussi un exploit en se qualifiant pour les Jeux d’Athènes en 2004. Il a terminé en 13e place au tremplin de trois mètres et en cinquième position à la tour synchronisée avec son coéquipier Alexandre Despatie.

Courage

Philippe Comtois est un exemple de courage et de détermination. D’ailleurs, Plongeon Québec décerne depuis quelques années le trophée Philippe Comtois, un honneur remis à un plongeur pour sa persévérance.

«C’est une idée de Linda Bisson, présidente de Plongeon Laval. Elle avait commencé à Laval et elle a suggéré cela à Plongeon Québec. J’ai démontré de la persévérance durant toute ma carrière et je suis heureux que l’on récompense un athlète déterminé à chaque année.»

Il préfère l’eau à la glace

Après avoir commencé en patinage artistique, Philippe a opté pour le plongeon, préférant les pirouettes dans l’eau plutôt que sur la glace. Dès l’âge de huit ans, il fait ses premiers sauts. Trois ans plus tard, il a joint les rangs de l’équipe nationale où il s’est entraîné sous les ordres de Michel Larouche.

Philippe Comtois a remporté 22 titres nationaux et 8 médailles sur la scène internationale. Outre les Jeux d’Athènes, il a participé aux Jeux d’Atlanta en 1996, où il a pris le 16e rang au trois mètres.

De 1995 à 1998, Philippe a été choisi l’athlète par excellence aux Championnats canadiens de plongeon.

Complexe aquatique

Philippe ne s’en cache pas. Il échangerait demain matin un moment fort de sa carrière contre la construction d’un Complexe aquatique à Laval. «Le Complexe arrivera sans doute bientôt. Même avec un retard de 10 ans, nous allons l’accueillir à bras ouverts. L’important, c’est d’en avoir un», termine celui qui a l’intention de travailler sur ce dossier.

Philippe Comtois est le nouveau président du Mouvement Aquatique Laval (MAL).

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page