Connectez-vous à nous

Pêche traditionnelle du printemps au Centre de la nature

Actualités

Pêche traditionnelle du printemps au Centre de la nature

«Je vais pêcher un gros poisson aujourd’hui, assure Noa Bonerandi-LeBel, sept ans. J’aime vraiment ça. Je ne veux pas m’en aller.»

Commentaires

Pourtant, dans la matinée du 22 mai, le petit Noa ne voulait pas partir de sa maison d’Ahuntsic. Au final, avec sa sœur et ses parents, il a adoré découvrir la pêche au Centre de la nature.

C’est que ce parc urbain a profité de la longue fin de semaine pour présenter la 21e édition du Festival de la pêche. Pour l’occasion, le bassin du Centre de la nature a été ensemencé de milliers de truites.

«Ça fonctionne à la livre, mais je dirais qu’il y a environ 5000 truites qui ont été mises dans le lac, explique Stéphane Goyette, chargé de programme au Centre de la nature. On les ensemence en deux fois, soit avant la pêche et le samedi de l’événement, pour assurer des prises. »

Gratuitement, les visiteurs ont pu découvrir ce sport avec un quota d’un maximum de cinq truites par jour par pêcheur.

«À cause de la température, il y a eu plus de 7000 visiteurs, de Laval, mais aussi de l’extérieur, affirme M. Goyette. C’est une légère baisse par rapport aux dernières années, mais ç’a permis aux pêcheurs de profiter plus du lac.»

Avec la quantité de pêcheurs et le quota, presque toutes les truites ensemencées sont pêchées et consommées.

«Celles qui ne sont pas pêchées, survivent dans l’état naturel qu’est le lac lerete de l’année, mentionne M. Goyette. Il y a aussi d’autres espèces de poisson qui se sont retrouvées dans ce plan d’eau. Par contre, on demande aux pêcheurs de les remettre à l’eau. »

Comme cette activité a pour objectif d’initier les familles à la pratique de la pêche, les avant-midis ont été réservés aux jeunes familles.

«Lors des matinées de la relève, des moniteurs se promènent le long de la berge et leur donne des conseils, des trucs. C’est la mission du Centre de la nature de Laval de faire découvrir le plein-air sous toutes ses formes aux citadins», conclut Stéphane Goyette.

Pourtant, dans la matinée du 22 mai, le petit Noa ne voulait pas partir de sa maison d’Ahuntsic. Au final, avec sa sœur et ses parents, il a adoré découvrir la pêche au Centre de la nature.

C’est que ce parc urbain a profité de la longue fin de semaine pour présenter la 21e édition du Festival de la pêche. Pour l’occasion, le bassin du Centre de la nature a été ensemencé de milliers de truites.

«Ça fonctionne à la livre, mais je dirais qu’il y a environ 5000 truites qui ont été mises dans le lac, explique Stéphane Goyette, chargé de programme au Centre de la nature. On les ensemence en deux fois, soit avant la pêche et le samedi de l’événement, pour assurer des prises. »

Gratuitement, les visiteurs ont pu découvrir ce sport avec un quota d’un maximum de cinq truites par jour par pêcheur.

«À cause de la température, il y a eu plus de 7000 visiteurs, de Laval, mais aussi de l’extérieur, affirme M. Goyette. C’est une légère baisse par rapport aux dernières années, mais ç’a permis aux pêcheurs de profiter plus du lac.»

Avec la quantité de pêcheurs et le quota, presque toutes les truites ensemencées sont pêchées et consommées.

«Celles qui ne sont pas pêchées, survivent dans l’état naturel qu’est le lac lerete de l’année, mentionne M. Goyette. Il y a aussi d’autres espèces de poisson qui se sont retrouvées dans ce plan d’eau. Par contre, on demande aux pêcheurs de les remettre à l’eau. »

Comme cette activité a pour objectif d’initier les familles à la pratique de la pêche, les avant-midis ont été réservés aux jeunes familles.

«Lors des matinées de la relève, des moniteurs se promènent le long de la berge et leur donne des conseils, des trucs. C’est la mission du Centre de la nature de Laval de faire découvrir le plein-air sous toutes ses formes aux citadins», conclut Stéphane Goyette.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Kassandra Martel Journaliste, pigiste

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page