Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Actualités

Parents de garderies non subventionnées mécontents

Crée récemment, le Regroupement de parents utilisateurs de garderies non-subventionnés se mobilise pour demander un tarif unique de 8,25$ par jour pour tous les parents du Québec après que le gouvernement provincial ont décidé de ne financer qu’une partie des garderies.

Le groupe de parents entreprend une série de moyens de pression pour dénoncer l’important écart financier qui touche 10 % des garderies non-subventionnées à Laval selon le portrait des garderies non subventionnées du Québec.

L’annonce du retour au tarif unique ne profiterait actuellement qu’aux bénéficiaires de places en CPE et garderies subventionnées, laissant ainsi de côté 25 % des parents québécois qui sont contraints, faute de place dans le réseau subventionné, de payer plus cher pour un service de garde non subventionné.

«À revenu familial égal, l’écart à payer par les familles peut dépasser 15 000$ annuellement par rapport aux parents utilisant le milieu subventionné, en plus de financer ce milieu par leurs impôts et les taxes payées, commente Brigitte Cardinal, fondatrice du mouvement, par voie de communiqué. Donc 25% des parents du Québec payeront plus cher pour les mêmes services et payeront la facture deux fois.»

Une pétition demandant le remboursement intégral de tout montant excédentaire à 8,25 $ pour frais de garde d’enfants, rétroactivement au 1er janvier 2019, a été déposé à l’Asamblée nationale le 6 décembre dernier.

La pétition est disponible en ligne jusqu’au jeudi 30 janvier et a déjà amassé 2 040 signatures en moins de 48 heures.

«Nous invitons tous les Québécois à signer cette pétition pour soutenir toutes les familles du Québec afin qu’elles bénéficient du même tarif», précise Mme Cardinal, une mère de trois enfants originaire de Laval.

Le Regroupement de parents utilisateurs de garderies non subventionnées a été mis sur pied le 1er décembre 2019. Il a pour but de convaincre le gouvernement de rétablir l’équité entre les familles dont les enfants fréquentent des garderies subventionnées et celles qui doivent faire appel aux services de garde non subventionnés. (D.V.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page