Connectez-vous à nous

Parachèvement de l’A-19: l’étude d’impact rendue publique

Actualités

Parachèvement de l’A-19: l’étude d’impact rendue publique

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a rendu public, le 24 avril, l’étude d’impact relative au projet de parachèvement de l’autoroute 19.

Commentaires

Cette étape marque l’ouverture d’une période d’information et de consultation de 45 jours, qui culminera le mardi 27 mai avec la présentation du projet par son promoteur, le ministère des Transports du Québec (MTQ).

L’événement se tiendra dès 19h30 dans une salle de l’Hôtel Holiday Inn, sis au 2900, boulevard Le Carrefour.

D’ici le 9 juin, tout groupe ou citoyen s’opposant au prolongement de l’autoroute 19, entre la 440 et la 640, aura la possibilité de demander la tenue d’une audience publique auprès du ministre responsable de l’Environnement, duquel relève le BAPE.

Projet

Le projet consiste à construire, dans le corridor de la route 335 existante, une autoroute comprenant deux voies de circulation dans chaque direction ainsi qu’une voie réservée au transport collectif.

Estimé à 400 M$, le parachèvement de la A-19 inclut également l’aménagement de quatre échangeurs, la construction d’un pont à l’est du pont Athanase-David et d’un stationnement incitatif au nord-est de l’échangeur A 19/A-640, à Bois-des-Filion.

Mesures d’atténuation

L’étude d’impact, disponible sur le site Web du BAPE, fait état des répercussions et des mesures d’atténuation prévues par le promoteur.

Les travaux en rivière seraient effectués en dehors de la période de fraie des espèces présentes (entre le 15 juillet et le 15 mars) et la séquence serait établie de manière à assurer la libre circulation du poisson en tout temps.

Selon le promoteur, le projet engendrerait de faibles impacts sonores pour la majorité des habitations situées dans les zones sensibles.

«Certaines d’entre elles bénéficieraient d’une protection sonore occasionnée par la présence d’une glissière en béton, d’un remblai sous une bretelle d’accès ou par le fait que l’autoroute soit en tranchée, près de la route 344», peut-on lire dans le communiqué publié par le BAPE.

On y apprend aussi que le MTQ prévoit ériger des murs antibruit afin de réduire ou d’éliminer les impacts sonores significatifs, qui subsisteraient pour près de 900 habitations, parcs, centres et écoles situés en bordure du futur tronçon autoroutier.

Quant aux impacts sur le paysage, l’aménagement de l’échangeur Adolphe-Chapleau demeure très préoccupant tant pour les autorités municipales de Bois-des-Filion que pour leurs citoyens.

«Le MTQ évaluerait plusieurs mesures afin d’améliorer l’intégration urbaine de cet échangeur, mais également de ceux situés en zone agricole. Plus au nord, la présence du stationnement incitatif serait également susceptible de perturber le paysage du Grand Coteau, mais l’optimisation de son aménagement devrait permettre de réduire cet impact», indique-t-on.

L’étude d’impact, réalisée par le promoteur, peut notamment être consultée à la bibliothèque Laure-Conan, sise au 4660, boulevard des Laurentides, à Vimont.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page