Connectez-vous à nous

Opération de prévention piétonnière à l’école L’Odyssée-des-Jeunes

Communauté

Opération de prévention piétonnière à l’école L’Odyssée-des-Jeunes

Une opération policière en vue de sensibiliser les adolescents aux dangers de traverser les rues sans se soucier des règles de sécurité a eu lieu le 21 mai, à Vimont.

Commentaires

Avant de se poster à l’angle de la rue Belgrade et du boulevard des Laurentides, les agents se sont rendus à l’école secondaire L’Odyssée-des-Jeunes, située sur la rue Cyrille-Delage. Ils ont rencontré les étudiants de premier et deuxième secondaire et distribué des dépliants sur la sécurité. «Cela a été fait dans le cadre du Mois de la courtoisie au volant, explique Nathalie Lorrain, du Service des affaires publiques de la police de Laval. À l’heure du dîner, les étudiants se dirigent souvent vers des restaurants du coin ou au dépanneur. Ils marchent en groupe en empêchant les véhicules de passer, ils se lancent des défis pour traverser le boulevard en courant ou ils n’attendent pas la signalisation aux intersections», mentionne la policière, ajoutant que la problématique n’était pas propre à cette école. «Nous l’avons choisie parce qu’elle était bien située pour cette opération de visibilité et de prévention. De la sensibilisation, nous en avons fait ailleurs, comme à St-Maxime et Poly-Jeunesse.»

Plaintes

Des plaintes avaient déjà été enregistrées au PDQ de Vimont-Auteuil relativement aux comportements des jeunes dans la rue. Selon Mme Lorrain, ils auraient failli causer des accidents à certains endroits.

«Il n’y a pas de contraventions qui ont été données cette journée-là, mais les jeunes ont été avertis que si nous refaisions le même genre d’exercice, nous serions plus sévères. Ils ont toutefois été très réceptifs et gentils avec nous.»

Mme Lorrain fait remarquer qu’il n’y a pas que les jeunes qui enfreignent la signalisation comme piéton. «Nous avons sensibilisé d’autres gens à ces comportements dangereux. Nous en avons aperçu qui traversaient le boulevard pour attraper leur autobus», dit-elle.

En cas d’infraction, un piéton peut se voir remettre un billet au coût de 42$.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page