Connectez-vous à nous
Le nouvel autobus d’Oasis a été retouché avec l’aide d’entreprises lavalloises en design. (Photo 2M.Media – Phoeby Laplante)

Société

Nouvel autobus pour Oasis

Oasis, une unité d’intervention dans les milieux de la toxicomanie et de l’itinérance à Laval, a dévoilé son nouvel autobus d’intervention qu’il utilisera lors de ses prochaines opérations.

Organisme communautaire qui se déplace dans les rues de Laval depuis plus de 25 ans, l’Oasis voulait remplacer leur ancien Big Foot 2006 qui a fini à la décharge, pour s’acheter un nouveau motorisé et donner ainsi de meilleurs services à la population lavalloise.

«C’est la première fois qu’on a fait la transition vers un autobus plus solide et mieux conçu pour nos pratiques, explique Guy Boisvert, directeur général d’Oasis. On circule un peu partout sur le territoire à Laval: c’est pour ça que l’autre brisait souvent; il avait hâte de prendre sa retraite.»

Nouveaux services

Guy Boisvert assure que les services donnés par Oasis ne changeront pas et qu’ils continueront d’aider les gens dans le besoin.

«Nous avons toujours eu une approche de première ligne où nous allons voir directement les gens visés, souligne-t-il. Notre véritable implication est de continuer notre mission première qui est d’aider les gens issus du monde de la toxicomanie, de l’itinérance, du travail du sexe ou du décrochage scolaire, en nous stationnant dans les endroits visés par nos intervenants (Chomedey, Saint-François, Sainte-Rose, etc).»

Toutefois, le directeur de l’Oasis précise qu’il risque d’y avoir des nouveautés au cours des prochains mois au sein de leur unité.

«On est en train de mettre sur pied l’achat d’un nouvel autobus pour faire de la prévention des surdoses, déclare M. Boisvert. Il va être aménagé différemment, parce que les gens vont pouvoir venir s’injecter à l’intérieur sous supervision et vers l’arrière de l’autobus, dans une partie fermée, les gens vont pouvoir consommer par inhalation.»

Le premier centre de consommation par injection et inhalation supervisée a été la clinique communautaire SABSA, située au local de l’Interzone, dans le quartier Saint-Roch, à Québec. Il s’agira donc d’une première pour la ville de Laval.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page