Connectez-vous à nous

Nouveau succès pour le Six Invitational

lidl opening times today

Autres

Nouveau succès pour le Six Invitational

Pour une deuxième année de suite, la Place Bell a reçu le tournoi Six Invitational qui couronne les champions du monde de Rainbow Six Siege.

Cette phase finale, qui se tenait du 14 au 16 février, était le point culminant d’une compétition ayant débuté à la mi-janvier. Celle-ci a été remportée par Spacestation Gaming.

«L’engagement de la communauté est dingue, assure François-Xavier Denièle, directeur eSports chez Ubisoft pour les régions de l’Europe, la Chine et l’Asie Pacifique. C’est la célébration du jeu, autant sur place que sur le web.»

Au terme des épreuves de qualifications et phase de groupes, six équipes ont obtenu leur billet pour l’événement. Celles-ci s’affrontaient dans des duels au meilleur de trois matchs.

Les équipes vaincues avaient l’occasion de se reprendre dans le tableau inférieur, mais elles devaient être parfaites pour la suite de la compétition afin d’atteindre la grande finale.

Lors de cette dernière rencontre, le gagnant se décidait au meilleur de cinq matchs. L’équipe qui arrivait du tableau supérieur bénéficiait d’un avantage d’un point.

Portée importante

La portée du sport électronique augmente à chaque année. Des millions de joueurs se procurent les différents jeux offerts sur le marché et des compétitions s’organisent partout dans le monde.

D’ailleurs, les bourses offertes sont de plus en plus importantes. Dans le cadre du Six Invitational, Ubisoft a remis une bourse de 1 000 000 $ en dollars américains aux champions, tandis que les autres participants se partagent des montants variant de 60 000 $ à 450 000 $. Cela constitue un record québécois pour une épreuve de jeu vidéo.

«Ces bourses permettent d’attirer les grandes écuries du eSport qui investissent dans notre jeu depuis plusieurs années», poursuit M. Denièle.

Il ajoute qu’un pourcentage de ce montant a été fourni par la communauté du jeu. «Avant l’événement, nous avons proposé une Battle Pass qui correspond à un item que les joueurs pouvaient acheter et 30 % de ce revenu a servi à financer la bourse totale. Ainsi, le fan pouvait se procurer un objet souhaité tout en se disant qu’il aidait son équipe favorite à gagner sa vie.»

Engouement

Le lien fort entre la communauté de joueurs et les professionnels s’est également reflété tout au long de la fin de semaine.

Les organisateurs de l’événement ont permis aux partisans de rencontrer les équipes de production du jeu et d’assister à des panels d’invités. Ils ont aussi eu la chance de croiser les membres de leur équipe favorite dans les couloirs de l’édifice.

«Je comprends que ce n’est plus possible dans le sport professionnel, mais c’est ce qui permet au eSport de se démarquer, poursuit celui qui a créé le département eSports d’Ubisoft il y a quatre ans. Il y a encore une proximité qu’on ne retrouve pas ailleurs […] et une plus grande portée internationale avec les plateformes en ligne.»

Choix lavallois

François-Xavier Denièle souligne également la qualité des installations qui ont incité l’organisation à revenir sur l’île Jésus pour une deuxième année. «C’est un super endroit pour faire des finales. Les infrastructures sont incroyables et l’endroit est bien desservi par le transport, ce qui rend la ville accessible.»

Il aimerait aussi que les prochaines éditions soient de retour à la Place Bell.

«Je trouve que c’est une bonne habitude de revenir au même endroit l’année suivante pour créer une stabilité. […] Nous voulons accueillir de plus en plus de gens, mais il y a toujours la possibilité de reculer la scénographie pour augmenter le nombre de places.»

L’ambiance électrisante dans l’amphithéâtre, et ce, tout au long de la compétition, aidera certainement à mousser les chances de Laval d’obtenir à nouveau l’événement en 2021.

Nouveau format

Parmi les nouveautés à venir pour la prochaine saison de Rainbow Six Siege, Ubisoft a annoncé l’élaboration d’un tout nouveau format de compétition.

Celui-ci sera basé sur un nouveau système de points qui fonctionnera selon les résultats des équipes dans les différentes compétitions. Cela permettra d’offrir davantage de tournois régionaux.

Le principe se rapproche du tennis qui utilise une méthode de classement similaire.

«Cela nous permettra de faire des compétitions régionales mieux adaptées et d’être certains d’accueillir les meilleures équipes lors des prochaines éditions», conclut M. Denièle.

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page