Connectez-vous à nous

Nouveau service de raccompagnement à domicile dans Champfleury

Actualités

Nouveau service de raccompagnement à domicile dans Champfleury

TRANSPORT. Les résidents de Champfleury qui utilisent le transport en commun pourront jouir d’un service de raccompagnement entre la ligne d’autobus 63 Nord et leur domicile, et ce, dès ce soir.

Commentaires

La Société de transport de Laval (STL) a annoncé, le 6 septembre, une nouvelle collaboration avec Co-Op Taxi Laval dans ce projet pilote qui s’étendra jusqu’à la fin de l’année, le jeudi et vendredi soir, entre 19h et 3h.

Le taxi collectif T63, dont le point de départ est l’intersection du boulevard des Rossignols et de la rue de la Perdriole, desservira plus de 2500 résidences de ce secteur de Sainte-Rose. Si l’autobus devait être en retard, le chauffeur de taxi attendra son arrivée avant de quitter.

«Notre département de planification a analysé les secteurs et c’est à Champfleury qu’il y avait plus de marche à faire pour notre clientèle, soit plus de 500 mètres. La sécurité de nos usagers est importante pour nous», explique David De Cotis, président du conseil d’administration de la STL.

Pour défrayer le coût du taxi, les gens devront présenter leur carte OPUS ou leur billet de correspondance. Il n’y aura aucun échange d’argent comptant. Les clients pourront également suivre la position du taxi en temps réel en visitant le stl.laval.qc.ca/T63.

«Si plusieurs personnes débarquent de l’autobus à cet arrêt, un deuxième taxi sera appelé sur les lieux», mentionne Guy Picard, directeur général de la STL.

Ce dernier ajoute qu’à la fin du projet pilote, on sera en mesure de voir si le service sera notamment maintenu ou élargi. «On veut apprendre de ce projet-là», dit-il.

12 lignes

Au total, la STL propose 12 lignes de taxi collectif avec Co-Op Taxi Laval, un partenariat qui se chiffre à 150 000 $ annuellement dans le budget de la société paramunicipale. En 2017, outre celui de Champfleury, deux autres projets pilotes ont été implantés en avril, soit à Saint-François et Chomedey.

Dans le premier cas, le T19 facilite l’accès à la clinique médicale de Saint-François et dans le second, l’objectif est de relier des entreprises situées au sud de la voie de service de l’autoroute 440, entre l’autoroute 13 et le boulevard Curé-Labelle. Ceux-ci se termineront également en fin d’année et feront ensuite l’objet d’analyses.

La Société de transport de Laval (STL) a annoncé, le 6 septembre, une nouvelle collaboration avec Co-Op Taxi Laval dans ce projet pilote qui s’étendra jusqu’à la fin de l’année, le jeudi et vendredi soir, entre 19h et 3h.

Le taxi collectif T63, dont le point de départ est l’intersection du boulevard des Rossignols et de la rue de la Perdriole, desservira plus de 2500 résidences de ce secteur de Sainte-Rose. Si l’autobus devait être en retard, le chauffeur de taxi attendra son arrivée avant de quitter.

«Notre département de planification a analysé les secteurs et c’est à Champfleury qu’il y avait plus de marche à faire pour notre clientèle, soit plus de 500 mètres. La sécurité de nos usagers est importante pour nous», explique David De Cotis, président du conseil d’administration de la STL.

Pour défrayer le coût du taxi, les gens devront présenter leur carte OPUS ou leur billet de correspondance. Il n’y aura aucun échange d’argent comptant. Les clients pourront également suivre la position du taxi en temps réel en visitant le stl.laval.qc.ca/T63.

«Si plusieurs personnes débarquent de l’autobus à cet arrêt, un deuxième taxi sera appelé sur les lieux», mentionne Guy Picard, directeur général de la STL.

Ce dernier ajoute qu’à la fin du projet pilote, on sera en mesure de voir si le service sera notamment maintenu ou élargi. «On veut apprendre de ce projet-là», dit-il.

12 lignes

Au total, la STL propose 12 lignes de taxi collectif avec Co-Op Taxi Laval, un partenariat qui se chiffre à 150 000 $ annuellement dans le budget de la société paramunicipale. En 2017, outre celui de Champfleury, deux autres projets pilotes ont été implantés en avril, soit à Saint-François et Chomedey.

Dans le premier cas, le T19 facilite l’accès à la clinique médicale de Saint-François et dans le second, l’objectif est de relier des entreprises situées au sud de la voie de service de l’autoroute 440, entre l’autoroute 13 et le boulevard Curé-Labelle. Ceux-ci se termineront également en fin d’année et feront ensuite l’objet d’analyses.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page