Connectez-vous à nous
LGBTQ2+
Seulement 14% des Québécois ont reçu de l’information ou une formation sur l’inclusion LGBT selon un sondage Léger. (Photo gracieuseté)

Société

Nouveau répertoire de formation sur les réalités LGBTQ2+

Le Conseil québécois LGBT (CQ-LGBT) lance la plateforme en ligne INCLUSION LGBTQ2+, un nouveau répertoire d’activités de formation et de sensibilisation aux enjeux LGBTQ2+.

Cette plateforme est présentée quelques jours avant la Journée internationale de la lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Cette dernière offrira aux Québécois un répertoire de formations organisées par plus de 40 organismes formateurs établis à travers la province.

Ces nombreux formateurs sont tous experts des réalités de la communauté LGBTQ2+.

Les utilisateurs pourront faire appel à l’organisme de leur choix afin d’éduquer et sensibiliser des groupes de personnes provenant de différents milieux : entreprise, scolaire, santé, communautaire et autres.

Ceux-ci pourront faire leur choix à l’aide d’une carte interactive regroupant les ressources disponibles sur leur territoire et la thématique recherchée.

«On est sur le terrain depuis plusieurs années pour former la population aux enjeux LGBTQ2+, mentionne Mona Greenbaum, de la direction de la Coalition des familles LGBT+ et membre du conseil d’administration du CQ-LGBT. C’est une victoire d’enfin donner au public une ressource centralisée qui promeut notre travail. Ceci permet aux gens de trouver des activités qui répondent vraiment à leurs besoins.»

Urgence d‘agir

La Fondation Émergence est l’organisme ayant créé la Journée internationale de la lutte contre l’homophobie et la transphobie.

En mars dernier, celle-ci a partagé les résultats d’un sondage Léger.

Ledit sondage démontrait que 65% des personnes LGBTQ2+ ont déjà été victimes de harcèlement homophobe ou transphobe en milieu de travail.

D’autres, soit 15%, ont déjà quitté un milieu de travail parce qu’il n’était pas inclusif.

Près de 20% de personnes ayant reçu de l’information ou une formation sur l’inclusion des membres de la communauté se sentent mal équipés pour cultiver un milieu de travail inclusif et sûr.

(J.B.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page