Connectez-vous à nous
En plus de tous les services offerts, le Complexe médical de l’est de l’île compte sur 130 places de stationnement gratuites pour satisfaire sa clientèle. (Photo gracieuseté)

Santé

Nouveau complexe médical dans Saint-Vincent-de-Paul

Le nouveau Complexe médical de l’est de l’île, situé au 4731, boulevard Lévesque Est, dans Saint-Vincent-de-Paul, a été inauguré le 31 mars.

Celui-ci se trouve dans les anciennes installations du CLSC des Mille-Îles qui a été déménagé 775, rue Montrose. L’édifice a toutefois été remis au goût du jour.

«On a fait beaucoup de rénovations au cours des six derniers mois pour embellir l’endroit et attirer la clientèle, soutient Emile Elofir, président de l’endroit. L’est de Laval est un peu négligé, donc on voulait faire un complexe qui répond aux besoins de la communauté.»

Au moment de l’ouverture, l’endroit comportait déjà une clinique de médicine familiale et spécialisée, un centre de prélèvement et de vaccination, une clinique Action Sport Physio, une clinique Apnée Santé, ainsi qu’une pharmacie Familiprix.

Une clinique de podiatrie, un centre dentaire et un lieu de soins médico-esthétiques devraient aussi s’établir à cet endroit d’ici le mois de juin.

Le lancement s’est fait en présence d’une cinquantaine de personnes, dont Paolo Galati, conseiller municipal de Saint-Vincent-de-Paul.

«Je suis heureux de voir s’implanter ce service de proximité important pour les citoyens de St-Vincent-de-Paul, a-t-il mentionné. Cette clinique aidera à recréer la vie de quartier qui avait tranquillement disparu. La variété des services et des équipements va répondre à des besoins qui se faisaient ressentir dans la population.»

Clinique médicale

La clinique médicale située au deuxième étage du bâtiment pourra accueillir jusqu’à 35 médecins de différents domaines en rotation, incluant des psychiatres. Pour débuter, une dizaine de médecins seront déjà présents sur place.

IMG_0196
IMG_0048
IMG_0031
IMG_0061
IMG_0069
IMG_0259
IMG_0094
ACT - À corriger - ComplexeMédicalEst_2

(Photos gracieusetés)

«Tout est fait dans les règles de l’art, ajoute M. Elofir. Nos bureaux ont tous de la fenestration et ils sont faits de manière à accueillir le plus de monde possible. Nous avons commencé les travaux dans la COVID-19, donc tout a été adapté en ce sens.»

Carolyne Bannon, porte-parole de la clinique, se dit d’ailleurs enjouée par la qualité des nouvelles installations.

«Il y a un grand besoin de prise en charge et de suivi de la clientèle en médecine familiale dans ce secteur, explique-t-elle. Pour avoir des médecins, il faut avoir des milieux de travail qui leur permet de faire leur travail. Ça prend aussi des équipes capables de les aider dans leurs tâches. […] On a réussi à créer un milieu unique, moderne et hautement fonctionnel.»

Services multidisciplinaires

Les membres des autres équipes médicales qui se retrouvent dans ce complexe sont aussi très heureux de faire partie du projet. La plupart d’entre eux justifient leur implication par la création d’un milieu multidisciplinaire qui deviendra une destination santé de choix pour la population de l’est du territoire.

«Pour les patients, c’est l’idéal, soutient Frédéric Brochu, propriétaire de la clinique Action Sport Physio. L’endroit offre un éventail de services et permet une prise en charge complète en un seul lieu.»

De son côté, Apnée Santé s’installe pour une première fois à Laval en 13 ans de services. L’entreprise juge l’endroit idéal pour faire son arrivée sur l’île Jésus.

Vaccination

Kawtar Benyekhlef est la pharmacienne propriétaire affiliée au Familiprix du Centre médical de l’est de l’île. Son désir est de créer un environnement axé sur le soin des patients.

«J’ai choisi d’être une pharmacie de famille qui est proche des patients et qui offre des services personnalisés, assure-t-elle. Je veux vraiment être à l’écoute et répondre à tous leurs besoins. Je ne veux pas qu’ils se sentent traités en numéro.»

Elle précise également que l’endroit allait s’impliquer dans la campagne de vaccination de masse contre la COVID-19. Au total, une centaine de personnes devrait se faire vacciner à cet endroit toutes les deux semaines. La pharmacienne se dit prêt à recevoir davantage de doses au besoin lorsque celles-ci arriveront à un meilleur rythme sur le territoire.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page