Connectez-vous à nous

Nicolas Kwan maître à la maison

Sports

Nicolas Kwan maître à la maison

Nicolas Kwan n’a pas déçu ses parents et amis en décrochant les grands honneurs du simple masculin lors du championnat québécois de tennis en salle des moins de 18 ans, présenté au Carrefour Multisports de Laval, du 16 au 19 mars.

Commentaires

Malgré une blessure au bras, le jeune Lavallois de 18 ans a vaincu le grand favori du Tournoi David Marcotte en deux manches par des pointages de 6-4 et 6-1. «C’est spécial! C’est le fun d’avoir gagné à Laval», lance-t-il d’entrée de jeu. «J’ai pris le contrôle du match au deuxième set. J’avais mal au bras. J’ai mis de la glace durant la partie», ajoute-t-il.

Nicolas a vaincu Sébastien King du Carrefour Multisports (7-5 et 6-1), Jean-Olivier Hébert (6-4 et 6-1) et Félix Vaillancourt (6-1 et 6-2). «Je suis satisfait de mon jeu. Je voulais me qualifier pour les canadiens», confie le joueur qui s’entraîne sous les ordres de Denis Turcot au Tennis 13.

Avec ce triomphe, Nicolas aimerait terminer parmi les huit premiers au pays aux Championnats canadiens intérieurs à Toronto. Il aimerait participer à une étape importante les Internationaux juniors de Repentigny au cours de l’été.

Au fil des ans, Nicolas a remporté le titre de champion québécois des moins de 10 ans, moins de 12 ans et moins de 14 ans. «Je n’ai pas participé au Championnat des moins de 16 ans. J’ai pris du recul au cours des dernières années.»

Nicolas et son partenaire David-Lee Seymour ont baissé pavillon en double masculin en demi-finale du championnat provincial. David Marcotte et Michel-Alexandre Rioux ont triomphé en double.

Les Lavalloises en finale du double

Les Lavalloises Ana-Maria Constantinescu (17 ans) et Ginta Cojocaru (15 ans) étaient réunies pour la première fois en double. Elles ont brillé en atteignant la finale, lundi dernier. Elles se sont inclinées par des pointages de 7-5 et 6-4 face à Mariane Jodoin et Caroline Beaulieu.

«On a eu des chances de prendre les devants dans le premier set. Elles ont mieux joué que nous», admet Ana-Maria du Club Multisports. «On a offert une belle performance. La fatigue a eu raison de nous. Ana s’est blessée lors de son match en matinée en simple», poursuit Ginta.

En demi-finale, la paire lavalloise a défait facilement Tessa Rheault et Dredi-Inia Ghinda en deux sets de 6-1 et 6-0.

Qualifiés pour les nationaux

Grâce à leur brio, Nicolas Kwan, Ana-Maria Constantinescu et Ginta Cojocaru possèdent un laissez-passer pour le championnat canadien des moins de 18 ans qui se tiendra à Toronto en avril prochain.

Les raquettes lavalloises affronteront donc la crème des joueurs des autres provinces. Que représente le championnat canadien pour Ginta? «Ça m’ouvre les portes vers les universités américaines. J’espère attirer l’attention des universités américaines. J’aimerais une bourse et imiter Ana-Maria», soutient Ginta.

Malgré qu’elle soit classée dans la catégorie des moins de 16 ans, la joueuse de tennis Ginta Cojocaru a bien fait en prenant la septième place au championnat du Québec en simple chez les 18 ans et moins. Elle participera également au championnat canadien des moins de 16 ans qui se tiendra au stade Uniprix à Montréal, du 31 mars au 7 avril.

Pour sa part, Ana (favorite du tournoi) a terminé en cinquième place du simple féminin en disposant de Marie-Pierre Huet. Elle a subi l’élimination au deuxième tour en perdant contre la finaliste Mariane Jodoin. «C’est très décevant de perdre devant mes parents et amis. J’ai été incapable de me concentrer», conclut l’athlète de 17 ans qui poursuivra sa carrière à l’Université d’Oklahoma, aux États-Unis.

PHOTOS DIGITALES

PHOTO 245

PHOTO 246

PHOTO 247

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page