Connectez-vous à nous

Nez Rouge continue de sauver des vies

Actualités

Nez Rouge continue de sauver des vies

À sa 33e édition dans la région, les 30 novembre, 1er décembre et du 6 au 31 décembre, Opération Nez Rouge Laval-Basses Laurentides aimerait augmenter sa cohorte de bénévoles qui étaient au nombre de 2695 l’an passé.

Pas moins de 3412 personnes avaient eu la bonne idée de se faire raccompagner à la maison en 2017.

«J’ai peut-être évité une tragédie par mon action, de confier Sandra Desmeules, conseillère municipale de Concorde-Bois-de-Boulogne, qui était fidèle au rendez-vous. On passe une excellente soirée avec des aventures amusantes à raconter. C’est idéal pour lancer un défi à nos collègues de travail.»

Encore cette année, la centrale Nez Rouge prendra place au Cosmodôme. Café chaud et nourriture seront disponibles pour les raccompagnateurs. Les bénévoles portant le dossard auront aussi droit à du café gratuit dans les dépanneurs Couche-Tard.

«Instaurée en 1986 à Laval, l’Opération Nez Rouge est devenue une tradition bien ancrée dans le temps des fêtes des Québécois», indique Pierre Gervais, président d’Opération Nez Rouge Laval-Basses Laurentides.

«Opération Nez Rouge sauve concrètement des vies et sensibilise les citoyens à adopter une conduite responsable.»

 – Pierre Brochet, directeur du Service de police de Laval

Bonne cause

Les dons recueillis durant l’activité sont remis chaque année au programme de bourses de Sports Laval.

«À ce jour, c’est près de 800 000 $ qui ont été remis à de jeunes athlètes, en espérant que ce soutien leur a permis de vivre leur passion et d’atteindre leurs objectifs», souligne Pierre Gervais.

«Lors du 10e Gala de Sports Laval, le 25 mai, c’est 50 000 $ qui a été remis et ce sera la même somme minimum qui sera distribuée en bourses dans 11 catégories différentes cette année», d’ajouter Louis-Philippe Lemay, coordonnateur d’Opération Nez Rouge Laval-Basses Laurentides.

Risque et prudence

La collaboration des services policiers demeure primordiale dans un tel projet, notamment avec la vérification des antécédents judiciaires et permis de conduire des participants.

«De plus, on doit dire aux gens que les capacités affaiblies commencent bien avant le fameux 0,08 %, notamment par la fatigue ou maladie, de prévenir Pierre Brochet, directeur du Service de police de Laval. Il faut être prudent et ne pas conduire quand on a consommé de l’alcool ou du cannabis.»

«Désormais, pour l’alcool au volant, 98 % des gens disent que c’est irresponsable, continue Maroan Bel-Fakir, représentant de la Société de l’Assurance automobile du Québec (SAAQ). Quant au 2 % qui reste, je ne sais pas ce qu’ils ont dans la tête, mais l’attitude du monde continue de changer.»

Bien que le bilan routier continue de s’améliorer, 2017 a été une année difficile (en termes d’accidents graves ou mortels), a néanmoins rappelé M. Bel-Fakir.

HGrégoire

À sa 15e année en tant que présentateur officielle de la campagne d’Opération Nez Rouge Laval-Basses Laurentides, HGrégire augmentra son implication financière, a fait savoir le président d’honneur de l’événement, Harry Kasparian, vice-président aux communications et marketing de l’entreprise.

«HGrégoire croit en son devoir d’éduquer sa clientèle aux dangers de l’alcool et des distractions au volant, a-t-il précisé. Nous continuerons d’encourager nos employés à devenir bénévoles et à vous reconduire à la maison en toute sécurité.»

Cette année, le numéro à rejoindre sera le 514 666-4011. Bon an mal an, Laval-Basses-Laurentides est la troisième région où s’effectue le plus de raccompagnements au Canada. Information: operationnezrouge.com.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page