Connectez-vous à nous

Neuf dossiers sur 10 traités en moins de 30 jours

Actualités

Neuf dossiers sur 10 traités en moins de 30 jours

OMBUDSMAN. Des 415 dossiers portés à l’attention du Bureau de l’ombudsman en 2016, 87 % ont été traités à l’intérieur d’un délai de 30 jours.

Commentaires

Mieux encore, 74 % l’ont été en moins de 5 jours, informe Me Nadine Mailloux qui dirige le Bureau depuis 2013.
Ce bilan «illustre notre approche visant à régler le plus grand nombre de dossiers de plainte des citoyens, dans les meilleurs délais possible», a-t-elle soutenu lors de son point de presse annuel, tout en saluant l’ouverture et l’étroite collaboration des différents services municipaux.
Réaction
«J’ai toujours eu la volonté claire de donner la marge de manœuvre requise aux experts qui portent un regard neutre et indépendant sur les activités de la Ville», a réagi le maire Marc Demers, soulignant que «cela aide Laval à avancer vers une gestion intègre et des plus transparentes».
Dans 63 % des cas, l’ombudsman a été à même de résoudre les dossiers en orientant les citoyens, les renseignant sur leurs droits, les mettant en communication avec l’administration municipal ou l’organisme pertinent ou en agissant auprès des services.
Au cours de la dernière année, Me Mailloux a tout de même eu à mener une quarantaine d’enquêtes approfondies.
Rappelons que le rôle de l’ombudsman consiste à traiter les plaintes de citoyens qui se croient lésés dans leurs droits face à l’appareil municipal.

Mieux encore, 74 % l’ont été en moins de 5 jours, informe Me Nadine Mailloux qui dirige le Bureau depuis 2013.
Ce bilan «illustre notre approche visant à régler le plus grand nombre de dossiers de plainte des citoyens, dans les meilleurs délais possible», a-t-elle soutenu lors de son point de presse annuel, tout en saluant l’ouverture et l’étroite collaboration des différents services municipaux.
Réaction
«J’ai toujours eu la volonté claire de donner la marge de manœuvre requise aux experts qui portent un regard neutre et indépendant sur les activités de la Ville», a réagi le maire Marc Demers, soulignant que «cela aide Laval à avancer vers une gestion intègre et des plus transparentes».
Dans 63 % des cas, l’ombudsman a été à même de résoudre les dossiers en orientant les citoyens, les renseignant sur leurs droits, les mettant en communication avec l’administration municipal ou l’organisme pertinent ou en agissant auprès des services.
Au cours de la dernière année, Me Mailloux a tout de même eu à mener une quarantaine d’enquêtes approfondies.
Rappelons que le rôle de l’ombudsman consiste à traiter les plaintes de citoyens qui se croient lésés dans leurs droits face à l’appareil municipal.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page