Connectez-vous à nous

Mort controversée de Daniel Tessier

Faits divers

Mort controversée de Daniel Tessier

Les policiers lavallois garderont un souvenir éternellement amer de l’intersection des rues Rimouski et San Francisco, à Brossard. Près de 25 trous de balles attestent de l’affrontement meurtrier.

Commentaires

Les informations entourant le film complet de cette opération antidrogue sont cependant versées au compte-gouttes actuellement.

Ce vendredi 2 mars, vers 5h, les policiers auraient fait irruption au deuxième étage d’une maison unifamiliale, dont les résidents étaient suspectés d’être impliqués dans un réseau de vente de cocaïne et de crack. Les agents Daniel Tessier et Stéphane Forbes auraient eu la mauvaise surprise de voir le propriétaire de l’endroit se munir d’une arme de poing.

Une fusillade a alors éclaté, un projectile atteignant Daniel Tessier à la tête, un autre blessant gravement Stéphane Forbes au bras gauche. Les deux policiers lavallois ont été dirigés à l’hôpital Charles-Lemoyne, où le décès de Daniel Tessier a été constaté. Stéphane Forbes a été opéré d’urgence, on n’a jamais craint pour sa vie.

Des arrestations

Du couple habitant cette résidence, la femme, Penny Panagiota Gounis, s’en est tirée avec une blessure par balle au bras.

Dans la soirée du 2 mars, la Police de Laval a complété ses arrestations, appréhendant entre autres Hari Katsiouleris, 25 ans, Kosta Katsiouleris, 29 ans, Emmanuel Navroudis, 21 ans, Constantine Xanthis, 23 ans et Nikolaos Xanthis, 26 ans, tous accusés de trafic de stupéfiants.

Suspect accusé

Le suspect dans la mort de Daniel Tessier, Basil Parasiris a comparu hier, en après-midi, au Palais de justice de Longueuil. Il doit répondre à des accusations de meurtre prémédité et de tentative de meurtre sur un second policier, d’utilisation d’une arme dans le but de blesser et d’utilisation d’une arme dans le but d’attenter à la vie.

L’homme plaide la légitime défense, sa famille soutient qu’il se croyait victime d’un braquage à domicile. Le fils de 15 ans du couple Parasiris-Gounis aurait même effectué un appel au 911, réclamant l’aide de la police, face à l’irruption de voleurs dans la maison.

Basil Parasiris, 41 ans, était président de la boutique Golf-O-Max, située à Dorval. Détenu à la prison de Rivière-des-Prairies jusqu’à aujourd’hui, il devrait recomparaître le 16 avril pour en connaître plus long sur le sort qui lui sera réservé.

Selon la loi, le meurtre d’un policier entraîne une peine de prison à perpétuité, sans possibilité de libération avant 25 ans. L’arme de Basil Parasiris aurait bel et bien été enregistrée, mais à une autre adresse que celle de la rue Rimouski.

Messages de rétablissement

La Sûreté du Québec continue d’enquêter sur les circonstances entourant cette perquisition de la rue Rimouski. Les messages de prompt rétablissement à l’égard de l’agent Stéphane Forbes peuvent être acheminés à stephane.forbes@ville.laval.qc.ca.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page