Connectez-vous à nous

Mort accidentelle dans un rond-point tranquille

Faits divers

Mort accidentelle dans un rond-point tranquille

LAVAL-DES-RAPIDES. Dans la matinée du 25 mai, l’enquêteur chargé du dossier entourant la chute mortelle d’ un jeune Lavallois a accompagné le père de la victime dans le stationnement de la résidence où le funeste accident est survenu afin de lui démontrer ce qui était arrivé.

Commentaires

Cette visite a eu lieu quelques heures avant que l’on ne célèbre les funérailles de ce jeune homme de 22 ans qui résidait dans Sainte-Rose.

Jusqu’à ce moment, le père avait confié à un quotidien montréalais qu’il doutait des circonstances de cette tragédie.

Tragique aventure

C’est le jeudi 18 mai, alors que toutes les forces policières étaient déployées sur une scène de crime pour un meurtre commis au resto-bar Moomba, que l’appel a été fait au 911, rapportant une mort suspecte.

Une dame âgée venait de découvrir le corps inanimé d’un jeune homme dans son entrée de garage qu’elle prête à un membre de sa famille pour qu’il y stationne son véhicule et une petite remorque.

Dès son arrivée sur place, un patrouilleur a dressé un périmètre de sécurité et entrepris des recherches préliminaires, rencontrant notamment les voisins, après avoir trouvé des papiers d’identité sur la victime.

Tous affirmaient alors ne pas reconnaître le jeune homme. Ne découvrant aucune évidence criminelle après un examen approfondi de la scène, relevant des traces de pas de la victime seule dans un jardin avoisinant, l’enquête a été entreprise sous la Loi du coroner et ses exigences précises.

Après l’autopsie effectuée tôt le vendredi 19 mai, l’hypothèse de la chute accidentelle et mortelle a été retenue, en raison de l’absence évidente d’intervention d’un tiers parti.

Surgissant de l’arrière de la propriété, le jeune homme serait tombé en tournant le coin de la maison, vraisemblablement à la course, sans apercevoir un muret de blocs de ciment d’une hauteur de cinq pieds. Dans sa chute, il aurait fatalement heurté la petite remorque avant de s’écrouler au sol et succomber à ses blessures.

Cette visite a eu lieu quelques heures avant que l’on ne célèbre les funérailles de ce jeune homme de 22 ans qui résidait dans Sainte-Rose.

Jusqu’à ce moment, le père avait confié à un quotidien montréalais qu’il doutait des circonstances de cette tragédie.

Tragique aventure

C’est le jeudi 18 mai, alors que toutes les forces policières étaient déployées sur une scène de crime pour un meurtre commis au resto-bar Moomba, que l’appel a été fait au 911, rapportant une mort suspecte.

Une dame âgée venait de découvrir le corps inanimé d’un jeune homme dans son entrée de garage qu’elle prête à un membre de sa famille pour qu’il y stationne son véhicule et une petite remorque.

Dès son arrivée sur place, un patrouilleur a dressé un périmètre de sécurité et entrepris des recherches préliminaires, rencontrant notamment les voisins, après avoir trouvé des papiers d’identité sur la victime.

Tous affirmaient alors ne pas reconnaître le jeune homme. Ne découvrant aucune évidence criminelle après un examen approfondi de la scène, relevant des traces de pas de la victime seule dans un jardin avoisinant, l’enquête a été entreprise sous la Loi du coroner et ses exigences précises.

Après l’autopsie effectuée tôt le vendredi 19 mai, l’hypothèse de la chute accidentelle et mortelle a été retenue, en raison de l’absence évidente d’intervention d’un tiers parti.

Surgissant de l’arrière de la propriété, le jeune homme serait tombé en tournant le coin de la maison, vraisemblablement à la course, sans apercevoir un muret de blocs de ciment d’une hauteur de cinq pieds. Dans sa chute, il aurait fatalement heurté la petite remorque avant de s’écrouler au sol et succomber à ses blessures.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page