Connectez-vous à nous

Mononc’Serge sert (enfin!) du «Réchauffé»

lidl opening times today

Culture

Mononc’Serge sert (enfin!) du «Réchauffé»

Durant sa tournée précédente, qui suivait la parution de son opus Révolution conservatrice, Mononc’Serge a pris tellement de plaisir à revisiter son répertoire acoustique à la sauce punk rock qu’il a décidé d’en faire un album de reprises bien Réchauffé.

«On a commencé à réarranger Paris keupon, Requiem pour la marde et Je ne voterai pas en des versions qui étaient tellement différentes des originales qu’elles en devenaient très intéressantes», raconte le toujours sympathique Mononc’Serge.

L’auteur-compositeur-interprète a poursuivi l’expérience, entre autres, avec Les picks, La maladie du préjugé, Le pape aussi et Un clown pour grand-pôpa, toujours en ajoutant quelques vitamines bien rock à ce nouveau son.

«Je me suis même permis de m’amuser à revisiter mes pièces du temps des Colocs avec Casserole et Le lac St-Jean, continue l’artiste qui sera à Laval le mercredi 1er mai, au bar Les Insulaires, dans Pont-Viau. J’ai aussi mis deux inédites, soit Rentrez don’chez vous, que je joues souvent à la fin de mes spectacles pour dire au monde que c’est assez et de s’en aller, et Colonel Sanders, une pièce enregistrée pour l’album précédent, mais laissée de côté, parce que je voulais moins de trucs comiques sur Révolution conservatrice

«C’est vraiment intéressant d’offrir une autre optique de mes chansons en passant de l’acoustique à l’électrique.»

– Mononc’Serge 

Seules exceptions à la règle, les plus fidèles admirateurs de l’artiste retrouveront aussi J’sens l’punk, un morceau issu de ses années avec le groupe métal Anonymus, ainsi que Tout l’monde se crisse de Mononc’Serge qu’il interprétait de 2011 à 2015 en compagnie d’un groupe baptisé Les Sportifs dont il retrouvera les musiciens durant cette nouvelle tournée.

«J’ai décidé de laisser la basse de côté, alors j’ai un groupe rock complet avec moi, précise-t-il. C’est plus facile sur scène. Je n’ai jamais de moment de répit quand je dois chanter et jouer en même temps. Ça exige énormément de concentration. Là, j’ai plus de liberté et suis plus détendu.»

Artiste inclassable, Mononc’Serge conclut en avouant aimer changer régulièrement de formule. S’il reconnaît être d’abord un auteur et mettre l’accent sur les paroles, une essence que sert à merveille un style plus acoustique, il finit toujours par s’ennuyer de l’énergie et intensité du rock, ce qu’il mettra à profit ces prochains mois.

Mononc’Serge présente son spectacle «Réchauffé» le mercredi 1er mai, à 20h30, au bar Les Insulaires (275, boulevard de la Concorde Est). Information: www.mononc.com.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page