Connectez-vous à nous
cas
(Photo 2M.Media)

COVID-19

Moins de 1000 cas actifs de la COVID-19 à Laval

Le bilan lavallois pointe désormais à 804 cas actifs de la COVID-19 selon les données émises par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval.

Cela représente une baisse de 362 cas actifs par rapport à la semaine dernière.

Rappelons toutefois que la population générale se procure désormais des tests rapides de dépistage et que les centres de dépistage proposent les tests PCR uniquement à certains groupes de la population, ce qui peut expliquer une telle variation dans les données des cinq derniers bilans.

Au total, 65 408 Lavallois (+554) ont contracté le virus depuis le début de la pandémie. Parmi ceux-ci, 1035 (+11) en sont malheureusement décédés, tandis que 63 569 (+905) sont maintenant rétablis.

Les hospitalisations ont aussi affiché une baisse dans les sept derniers jours. On compte toujours 76 citoyens lavallois (-1) hospitalisés en raison du virus, dont 13 (-3) aux soins intensifs.

Le CISSS de Laval a également confirmé que 168 employés de son réseau sont toujours absents du travail en raison de la COVID-19.

Vaccination

En date du 17 février, 86 % de tous les Lavallois ont reçu au moins une dose de vaccin. 82,4 % % étaient quant à eux adéquatement vaccinés. En chiffres absolus, l’île Jésus compte 894 299 doses administrées depuis le début de l’opération.

Il s’agit du neuvième plus haut total provincial derrière Montréal (4 524 944), la Montérégie (2 949 373), la Capitale-Nationale (1 678 157), les Laurentides (1 301 094), la Mauricie et Centre-du-Québec (1 110 954), Lanaudière (1 070 894), l’Estrie (1 053 861) et Chaudière-Appalaches (947 532).

Notons aussi que seulement 55,7 % des jeunes lavallois âgées de 5 à 11 ans ont reçu au moins une dose de vaccin depuis le lancement de l’opération visant cette tranche d’âge. Il s’agit du deuxième plus bas pourcentage de la province.

Dans les secteurs

Sans surprise, les six secteurs lavallois ont encore affiché une baisse de cas actifs significative au cours de la dernière semaine.

Celui de Chomedey a connu la plus forte chute avec 91 personnes porteuses du virus en moins. Il demeure tout de même le secteur le plus touché en chiffres absolus avec 162 cas actifs. Celui de Sainte-Dorothée, Laval-Ouest, Laval-Les Îles, Fabreville-Ouest et Laval-sur-le-Lac (-48) présente plutôt le pire taux d’infection avec 214 cas actifs par 100 000 habitants.

À l’inverse, le secteur de Vimont et Auteuil (-30) détient le meilleur bilan de l’île Jésus dans ces deux catégories avec 93 personnes porteuses du virus et un taux d’infection de 147 cas actifs par 100 000 habitants.

Le secteur 2, constitué de Pont-Viau, Renaud-Coursol et Laval-des-Rapides, connait quant à lui une excellente semaine avec une baisse de 87 cas actifs. Il en va de même pour celui de Duvernay, Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul avec 59 personnes porteuses du virus en moins.

De son côté, le secteur de Fabreville-Est et Sainte-Rose (-43) voit son bilan actuel réduire à 131 cas actifs de la COVID-19.

***

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du CISSS de Laval, ces données par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 60 cas jusqu’ici.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page