Connectez-vous à nous

Mobilisation des corps policiers contre le crime organisé

lidl opening times today

Actualités

Mobilisation des corps policiers contre le crime organisé

En réaction à l’assassinat du mafieux Salvatore Scoppa, le 4 mai, lors d’une réception familiale donnée à l’hôtel Sheraton, le Service de police de Laval (SPL), en collaboration avec la Sûreté du Québec (SQ) et Gendarmerie royale du Canada (GRC), compte accroître sa présence sur le territoire de Laval en réponse à cet événement.

Rappelons que plusieurs coups de feu ont été tirés alors que des centaines de personnes étaient présentes sur place, y compris des enfants.

Plusieurs d’entre eux ont même cru en la présence d’un tireur actif et ont été grandement affectés par la fusillade.

Toute personne ayant de l’information au sujet de cet événement peut communiquer de façon confidentielle au 450 662-INFO (4636).

Mesures avancées

Pour le directeur du SPL, Pierre Brochet, ces événements sont inacceptables. «Nous n’hésiterons pas à doubler nos efforts pour maintenir, à tout prix, la sécurité des citoyens», soutient-il dans un communiqué, ajoutant «qu’un individu a fait feu à plusieurs reprises à l’intérieur de l’hôtel sans se soucier des répercussions. C’est inadmissible!».

Le chef de la Police de Laval a rapidement mis en place le projet «Répercussion» impliquant des policiers spécialisés dans la lutte au crime organisé sélectionnés dans son unité, à la SQ et GRC.

Ces agents spéciaux pour la plupart en uniforme et provenant de différentes équipes, dont le groupe Équinoxe (Laval), la Division d’intervention du crime organisé (SQ) et les unités de renseignement, ont commencé des opérations de visibilité la semaine dernière. Ils ont l’intention d’être omniprésents dans des lieux fréquentés par les individus liés au crime organisé, notamment des bars, restaurants et établissements licenciés.

Cette présence soutenue sur le terrain vise à prévenir des actes de violence à des moments jugés opportuns par le biais, peut-on lire, d’interventions de répression envers la possession d’armes et l’intimidation.

Une vigie et la collecte d’informations relatives au milieu du crime organisé sont aussi à l’ordre du jour. Au besoin, des enquêtes ciblant des phénomènes de violence seront mises de l’avant. (B.L.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page