Connectez-vous à nous

Meurtre dans Auteuil: mobile toujours inconnu

lidl opening times today

Faits divers

Meurtre dans Auteuil: mobile toujours inconnu

Les enquêteurs du Service de police de Laval (SPL) tentent toujours de faire la lumières sur les circonstances entourant l’assassinat de John Danny Espinal, 26 ans, dans le stationnement de sa résidence située boulevard des Laurentides, dans un secteur résidentiel tranquille d’Auteuil.

«Un de nos agents socio-communautaire va maintenant faire le tour des résidences pour rassurer, soutenir et voir de quelle façon on peut aider les gens du voisinage», confie la sergente Geneviève Major, porte-parole du SPL.

Le jeune homme était également connu de la scène hip-hop hispanophone sous le pseudonyme de John Danny Wea Wea, bien que chanter ne représentait pas son principal gagne-pain.

L’appel au 911 avait été effectué peu avant 6h, le 6 mars. Les policiers avaient trouvé la victime étendue au sol près de son véhicule, dans un état ne laissant aucun doute sur la nature de ses blessures par arme à feu.

Il était alors toujours vivant et avait été transporté à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé. Sa mort a été constatée quelque temps plus tard et la famille avait été avisée autour de midi.

Le SPL a alors déployé un poste de commandement sur le boulevard des Laurentides, près de la rue Bellehumeur, non loin de l’avenue des Terrasses. Les techniciens en scène de crime ont ratissé les lieux durant plusieurs heures, essayant de trouver des éléments de preuve permettant de découvrir le mobile derrière ce funeste événement.

L’imposant périmètre de sécurité a été levé en soirée autour de 20h15 et l’autopsie a été pratiquée dès le lendemain, le 7 mars.

Sans antécédents judiciaires, John Danny Espinal n’est pas connu du Service de police de Laval, bien que le modus operandi ressemble à un traditionnel règlement de compte.

Il s’agit du troisième meurtre sur le territoire lavallois depuis le début de l’année. On sait que deux règlements de compte ont eu lieu les 11 et 13 février, dans Chomedey et Vimont, chacun relié au trafic de stupéfiants et crime organisé.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page