Connectez-vous à nous
(Photo gracieuseté)

Élections municipales

Michel Trottier propose une nouvelle offre de service à la STL

Michel Trottier, chef de l’opposition officielle et candidat à la mairie pour le Parti Laval, mise sur trois mesures phares pour augmenter l’achalandage sur le réseau de la Société de transport de Laval (STL) et l’offre de service du réseau collectif à Laval.

En effet, celui-ci prévoit «offrir un crédit à certains groupes d’utilisateurs du transport en commun, diminuer le temps d’attente entre les transferts et créer un axe structurant reliant l’est et l’ouest de Laval afin de faciliter les déplacements internes», peut-on lire par voie de communiqué.

«Le réseau de transport collectif lavallois a besoin de plusieurs améliorations pour le rendre plus attrayant, soutient M. Trottier. Il n’est pas normal que pour se rendre de Sainte-Dorothée à Fabreville, la solution la plus rapide soit de passer par Montmorency!»

Le crédit proposé pourrait atteindre les 500 $ et serait offert aux personnes âgées de 60 à 64 ans, ainsi qu’aux étudiants lavallois de 16 ans et plus aux études postsecondaires, à la formation professionnelle et à l’éducation aux adultes à temps plein qui utilisent le transport collectif pour se déplacer.

Le candidat à la mairie estime que cette économie de 1000 $ pour une famille avec deux enfants aux études pourrait «servir à d’autres fins comme pour payer une partie des frais de scolarité ou du matériel scolaire».

Bonification de service

Selon M. Trottier, l’offre de service de la STL et une amélioration du réseau sont nécessaires pour attirer les Lavallois vers le transport collectif.

Pour ce faire, il propose l’implantation d’un projet structurant sur une des grandes artères lavalloises «qui devra impérativement passer par le centre-ville et être connecté au REM».

«Notre réseau doit être plus compétitif. Il n’est pas normal de devoir attendre 30 à 45 minutes en dehors des heures de pointe. Nous savons très bien que ce n’est pas tout le monde qui a un horaire de 9 à 5. Les lignes express sont sous-utilisées à Laval. Nos circuits doivent être pas mal plus rapides et éviter les détours inutiles, c’est ce qui incitera les gens à se tourner vers le transport collectif», conclut-il. (N.P.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page