Connectez-vous à nous

Michel Trottier fait de la mobilité sa priorité

lidl opening times today

Actualités

Michel Trottier fait de la mobilité sa priorité

Chef de l’opposition officielle et candidat de Parti Laval à l’élection partielle dans Marc-Aurèle-Fortin, Michel Trottier place la mobilité au cœur de ses priorités dans la présente campagne électorale.

«Il y a un sérieux problème de circulation dans les rues résidentielles de Fabreville, district Marc-Aurèle-Fortin, affirme-t-il d’entrée de jeu dans un communiqué publié le 29 octobre. Elles sont prises d’assaut par les automobilistes qui tentent par tous les moyens d’éviter la congestion. Je suis conscient du problème et je vais travailler pour régler la situation.»

Nouveau lien

Dans le secteur, M. Trottier déplore que seul le boulevard Curé-Labelle mène à l’autoroute Jean-Noël-Lavoie (A-440), une situation qui favorise la circulation de transit et donne à la rue Édith des allures de boulevard durant les heures de pointe, dit-il.

«Il faut sérieusement évaluer la possibilité de créer un nouveau lien vers l’autoroute 440 en rejoignant la rue Édith à la rue Louis-B.-Mayer [qui se trouve plus au sud dans le parc industriel]. Les résidents du secteur en ont assez de perdre leur temps dans leur voiture et les autobus de la STL, et je les comprends! Je m’engage donc à mettre cet enjeu au sommet de ma liste de priorités.»

Voies réservées

Dans la même foulée, il propose de maximiser l’usage des voies réservées en autorisant les automobilistes transportant plusieurs passagers à y circuler.

En plus d’encourager le covoiturage et décongestionner les grandes artères du district, cette mesure éliminerait du coup un grand nombre d’automobilistes transitant à travers les rues résidentielles pour se soustraire du trafic sur les boulevards Curé-Labelle, Sainte-Rose et Dagenais, estime le chef de Parti Laval – Équipe Michel Trottier.

«Les gens nous interpellent et nous disent qu’il n’est pas rare que cela prend plus de 30 minutes avant de sortir du quartier. Ça ne fait aucun sens», ajoute-t-il, tout en rappelant qu’en octobre 2018, l’élu de son parti, Claude Larochelle, avait déposé en vain au conseil municipal une proposition visant à permettre le covoiturage dans les voies réservées.

Trois autres engagements locaux devraient être dévoilés d’ici les deux prochaines semaines, termine M. Trottier.

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page