Connectez-vous à nous

Michel Trottier, chef intérimaire d’un nouveau parti

Actualités

Michel Trottier, chef intérimaire d’un nouveau parti

MUNICIPAL. Un nouveau parti politique est en voie de formation sous l’impulsion du conseiller indépendant de Fabreville, Michel Trottier.

Commentaires

Le Bureau du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a enregistré la demande de réservation du nom Parti Laval, le mois dernier.

«Les citoyens de Laval méritent un parti politique composé de gens compétents, inclusifs, ouverts et centrés sur les besoins de proximité des citoyens. Nous allons travailler très fort pour vous offrir cette option aux élections du 5 novembre 2017», déclare M. Trottier par voie de communiqué.

Le 1er septembre dernier, au moment de rompre son association avec le Parti Action Laval, dirigé par Jean-Claude Gobé, Michel Trottier avait clairement signifié son intention de rallier les gens autour d’une nouvelle organisation politique en prévision du prochain scrutin.

Pierre Anthian rejoint les rangs

M. Trottier assumera le rôle de chef intérimaire le temps de mettre en place la structure du parti, après quoi une course à la chefferie s’organisera, affirme le principal intéressé.

Avec à ses côtés le conseiller indépendant Pierre Anthian, M. Trottier fait valoir que sa formation en devenir «assure aux Lavallois une véritable et crédible opposition au parti du maire Demers».

La quinzaine de Lavallois derrière le Parti Laval est actuellement à recueillir les 100 signatures que requiert une demande d’autorisation d’un parti politique dans une municipalité de plus de 100 000 habitants.

Sous peu, le groupe entend, entre autres, définir les bases du parti, nommer ses dirigeants et un agent officiel, tel que l’exige le DGEQ.

Un 4e parti

À moins de deux ans du prochain scrutin municipal, Parti Laval deviendra le 4e parti dûment reconnu par le Directeur général des élections.

On se rappellera que l’année suivant l’élection à la mairie du chef du Mouvement lavallois, Marc Demers, deux formation politiques s’étaient sabordées.

À l’automne 2014, Claire Le Bel et Robert Bordeleau avaient dissout Option Laval et Parti au service du citoyen, leur formation respective.

À ce jour, l’échiquier politique municipal est occupé par le Mouvement lavallois, Action Laval – Équipe Jean-Claude Gobé et le Nouveau Parti des Lavallois – Équipe Guy Landry.

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page