Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Politique

Michel Poissant sera candidat à la mairie

Le conseiller indépendant de Vimont, Michel Poissant, est à jeter les bases d’une formation politique dont il sera le chef en vue des élections municipales du dimanche 7 novembre 2021.

Joint par le Courrier Laval le 22 octobre, il a confirmé sans détour l’information diffusée sur le site d’Élections Québec à l’effet qu’il avait réservé Laval citoyens comme nom de parti politique.

Valide pour une période de six mois, cette réservation dûment enregistrée le 19 octobre survient à un peu plus d’un an de l’échéance électorale.

«Je travaille là-dessus depuis quatre mois», reconnaît d’emblée celui qui, il y a cinq mois, claquait la porte d’Action Laval, un parti dont il avait rejoint les rangs à l’hiver 2019 avec quatre autres élus dissidents du Mouvement lavallois – Équipe Marc Demers.

Son collègue Daniel Hébert, conseiller de Marigot siégeant aussi comme indépendant au conseil municipal, fait partie de la formation en devenir.

«La machine tourne», illustre M. Poissant qui dit être entouré de «personnes influentes et intéressées» à la chose publique et dont le «niveau d’insatisfaction est palpable» à l’égard de l’administration en place.

Service client

S’il est élu, Michel Poissant promet de «restructurer le service client» afin que l’administration soit plus agile, plus efficace et plus à l’écoute des citoyens. C’est au cœur de son action politique.

Issu du monde des affaires, l’aspirant maire est résolument déterminé à insuffler à l’organisation municipale «une culture entrepreneuriale axée sur les résultats».

«Je n’ai pas la prétention d’avoir toutes les réponses, mais j’ai la volonté et l’expérience pour dire qu’on va s’en occuper», poursuit le futur chef de Laval citoyens.

Il parle notamment d’«imputabilité» pour les employés de la fonction publique et de «proactivité» pour les conseillers municipaux qui font partie de la solution, affirme-t-il.

«L’élu est sur le terrain. Il a la meilleure lecture des problèmes et est redevable envers la population», souligne M. Poissant qui déplore le fait que les conseillers soient si peu consultés, voire souvent mis devant le fait accompli.

Formation

Membre de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, Michel Poissant a évolué pendant 30 ans dans le monde des affaires et de la finance.

À l’emploi du Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (FTQ) pendant 15 ans, il a, entres autres, été affecté au financement et redressement d’entreprises avant d’occuper la fonction de directeur des investissements de 2000 à 2004.
M. Poissant qui a siégé à plusieurs conseils d’administration a été élu une première fois en 2013 sous la bannière du Mouvement lavallois. Nouvellement conseiller municipal de Vimont, il s’était aussitôt vu confier la présidence du Comité de vérification de la Ville de Laval, poste qu’il a occupé pendant les quatre ans de son premier mandat, de même que la présidence du Comité du régime de retraite des employés de la Ville, fonction qu’il a assumée jusqu’en juillet dernier.

7e parti

Outre le nom réservé Laval citoyens, le Registre des entités politiques autorisées au Québec reconnaît actuellement six partis municipaux à Laval.

Il s’agit bien sûr du Mouvement lavallois – Équipe Marc Demers, Parti Laval – Équipe Michel Trottier et Action Laval, respectivement le parti au pouvoir, l’opposition officielle et la seconde opposition, mais également de Progrès Laval, Avenir Laval et Alliance des conseillers autonomes – Équipe Alain Lecompte et Cynthia Leblanc.

Après Michel Trottier, Michel Poissant devient le 2e aspirant à confirmer sa candidature à la mairie de Laval pour 2021.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page