Connectez-vous à nous

Mélany Houle la Princesse de course

Sports

Mélany Houle la Princesse de course

SOCIÉTÉ. Mélany Houle agira comme ambassadrice de la Course des princesses de Bonjour Printemps 2017,  le samedi 13 mai, au cégep de Victoriaville.

Commentaires

Pour une deuxième année, elle prendra le départ de l’épreuve de 5 km où déguisements, rires et bonne humeur sont au rendez-vous.

Elle sera toutefois méconnaissable puisqu’elle a perdu 125 livres. «Jamais je n’ai pensé qu’on me choisirait comme ambassadrice d’une course à pied, lance Mélany Houle qui prévoit perdre encore 20 livres. Quand j’étais jeune, je détestais les cours d’éducation physique, car j’étais toujours choisie la dernière.»

L’aspect ludique de la Course des princesses a convaincu la femme de Vimont de s’inscrire à l’édition 2016. «Je me souviens d’avoir mis une couronne de princesse sur la tête et je portais un tutu. Cette course accessible pour les gens pas nécessairement en forme m’avait attirée. Ce fut ma première épreuve et c’est comme si je courais avec quelqu’un sur mon dos. Je vivrai d’intenses émotions, car j’avais un énorme défi de 143 livres à éliminer. »

La Lavalloise a négocié les 5 kilomètres en 48 minutes, l’an dernier. Cette année, elle aimerait bien fracasser son record personnel de 31 minutes établi la semaine dernière. «Je ne fais pas cela pour gagner, même si j’aime bien courir de plus en plus vite, souligne celle qui s’entraîne sous la férule de Pierre Thifault et Jeffrey Megalizzi. Je le fais, parce que je me sens bien et en meilleure santé.»

Marche rapide

Mélany, qui célèbrera son 40e anniversaire, voulait perdre du poids pour pouvoir monter son cheval Casanova, qu’elle a adopté en 2013. Elle a décidé d’opter pour la marche rapide, qui s’est rapidement transformée en passion: la course à pied.

«Il fallait que je respecte un certain ratio de poids avec mon cheval, admet humblement celle qui a été intimidée dans sa jeunesse en raison de ses rondeurs. J’étais trop lourde pour mon cheval et je ne m’en allais pas dans la bonne direction. Quand j’ai adopté Casanova, il devait gagner au moins 250 livres. On peut dire que je lui ai transféré mes livres perdues», ajoute-t-elle en riant.

Tremplin

Mélany ne s’en cache pas: l’épreuve de la région des Bois-Francs a été un tremplin pour elle. Ce fut donc naturel pour elle d’accepter le titre d’ambassadrice de l’édition 2017.

«C’est là que tout a commencé. Je conserve d’excellents souvenirs de Victoriaville. Par la suite, j’ai participé à de nombreuses courses à travers le Québec et même aux États-Unis, où j’ai pris le départ de la Course des divas à New York.»

Vie transformée

L’activité physique et un mode de vie sain sont devenus tellement importants qu’elle a décidé de suivre la formation pour devenir entraîneuse FIT. Elle affirme que la course lui a donné des ailes. Elle est aussi ambassadrice d’une marque de vêtement fabriqué à Laval,Moov Lactivewear.

«Encore là, je n’ai jamais pensé que je pourrais être entraîneuse FIT ni porte-parole pour des vêtements de sport. Ma mission est d’aider les gens qui n’y croient plus, mais qui espèrent encore aire du sport pour être plus en santé.»

Facebook

Finalement, Mélany a lancé la Princesse de course, un blogue sur Facebook, dans le but d’influencer positivement les gens qui souhaitent perdre du poids naturellement et sainement. «Je veux les motiver et les inspirer.»

De plus, elle invite les intéressés à courir les dimanches au parc des Prairies. «Au début nous étions juste des Princesses et des Princes se sont joints à nous», conclut Mélany Houle avec humour.

Mélany Houle a perdu du poids grâce à Casanova, son cheval.
Mélany Houle a perdu du poids grâce à Casanova, son cheval.  ©Photo – Gracieuseté

Pour une deuxième année, elle prendra le départ de l’épreuve de 5 km où déguisements, rires et bonne humeur sont au rendez-vous.

Elle sera toutefois méconnaissable puisqu’elle a perdu 125 livres. «Jamais je n’ai pensé qu’on me choisirait comme ambassadrice d’une course à pied, lance Mélany Houle qui prévoit perdre encore 20 livres. Quand j’étais jeune, je détestais les cours d’éducation physique, car j’étais toujours choisie la dernière.»

L’aspect ludique de la Course des princesses a convaincu la femme de Vimont de s’inscrire à l’édition 2016. «Je me souviens d’avoir mis une couronne de princesse sur la tête et je portais un tutu. Cette course accessible pour les gens pas nécessairement en forme m’avait attirée. Ce fut ma première épreuve et c’est comme si je courais avec quelqu’un sur mon dos. Je vivrai d’intenses émotions, car j’avais un énorme défi de 143 livres à éliminer. »

La Lavalloise a négocié les 5 kilomètres en 48 minutes, l’an dernier. Cette année, elle aimerait bien fracasser son record personnel de 31 minutes établi la semaine dernière. «Je ne fais pas cela pour gagner, même si j’aime bien courir de plus en plus vite, souligne celle qui s’entraîne sous la férule de Pierre Thifault et Jeffrey Megalizzi. Je le fais, parce que je me sens bien et en meilleure santé.»

Marche rapide

Mélany, qui célèbrera son 40e anniversaire, voulait perdre du poids pour pouvoir monter son cheval Casanova, qu’elle a adopté en 2013. Elle a décidé d’opter pour la marche rapide, qui s’est rapidement transformée en passion: la course à pied.

«Il fallait que je respecte un certain ratio de poids avec mon cheval, admet humblement celle qui a été intimidée dans sa jeunesse en raison de ses rondeurs. J’étais trop lourde pour mon cheval et je ne m’en allais pas dans la bonne direction. Quand j’ai adopté Casanova, il devait gagner au moins 250 livres. On peut dire que je lui ai transféré mes livres perdues», ajoute-t-elle en riant.

Tremplin

Mélany ne s’en cache pas: l’épreuve de la région des Bois-Francs a été un tremplin pour elle. Ce fut donc naturel pour elle d’accepter le titre d’ambassadrice de l’édition 2017.

«C’est là que tout a commencé. Je conserve d’excellents souvenirs de Victoriaville. Par la suite, j’ai participé à de nombreuses courses à travers le Québec et même aux États-Unis, où j’ai pris le départ de la Course des divas à New York.»

Vie transformée

L’activité physique et un mode de vie sain sont devenus tellement importants qu’elle a décidé de suivre la formation pour devenir entraîneuse FIT. Elle affirme que la course lui a donné des ailes. Elle est aussi ambassadrice d’une marque de vêtement fabriqué à Laval,Moov Lactivewear.

«Encore là, je n’ai jamais pensé que je pourrais être entraîneuse FIT ni porte-parole pour des vêtements de sport. Ma mission est d’aider les gens qui n’y croient plus, mais qui espèrent encore aire du sport pour être plus en santé.»

Facebook

Finalement, Mélany a lancé la Princesse de course, un blogue sur Facebook, dans le but d’influencer positivement les gens qui souhaitent perdre du poids naturellement et sainement. «Je veux les motiver et les inspirer.»

De plus, elle invite les intéressés à courir les dimanches au parc des Prairies. «Au début nous étions juste des Princesses et des Princes se sont joints à nous», conclut Mélany Houle avec humour.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page