Connectez-vous à nous

Marie-Ève Gauthier honorée par le premier ministre Justin Trudeau

Actualités

Marie-Ève Gauthier honorée par le premier ministre Justin Trudeau

CPE. Marie-Ève Gauthier, éducatrice au Centre de la petite enfance du Pic-bois dans Chomedey, a été une des 15 éducatrices honorées par Justin Trudeau dans le cadre des Prix du Premier ministre dans l’excellence en éducation de la petite enfance de 2015.

Commentaires

C’est la direction du CPE, d’un commun accord avec les autres éducatrices, qui a soumis la candidature de Mme Gauthier. «C’est une éducatrice pour qui le métier d’éducation auprès de la petite enfance n’est pas un gagne-pain, mais une passion réelle», a indiqué Anick Renaud, directrice adjointe du CPE, dans le dossier de candidature.

Une surprise

C’est avec stupéfaction que la lauréate a appris qu’elle serait parmi les candidates. «Premièrement, j’ai été surprise parce que je ne connaissais pas l’existence de ces prix. Deuxièmement, j’étais en vacances quand la discussion a eu lieu et c’est à mon retour que j’ai appris que mes collègues m’avaient désignée.

«Déjà à ce moment-là, je me sentais honorée. C’est comme une tape dans le dos de ses employeurs, mais également une belle reconnaissance de ses collègues», a-t-elle mentionné.

Un chèque

Cette mention d’honneur ne vient pas seule puisqu’un chèque de 1000 $ l’accompagne. La récipiendaire a choisi de partager la totalité de la somme avec les jeunes du CPE. «Je suis beaucoup axée sur l’activité physique, j’ai donc l’intention de monter un projet qui pourrait permettre aux enfants de faire bouger les enfants», a insisté mme Gauthier.

Une éducatrice impliquée

«Elle a aménagé un coin moteur accessible en tout temps dans son local pour inciter chaque enfant à bouger au moins 30 minutes par jour, peut-on lire dans le dossier de candidature. Elle fait des cahiers de type album-souvenir pour conserver les œuvres des enfants pendant l’année et ainsi facilité la tâche des enfants. Elle s’implique activement au CPE et dans la collectivité en organisant des activités de groupe avec les autres éducatrices.»

Pour la principale intéressée, c’est tout naturel. «Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu travailler avec les enfants, s’est-elle rappelée. Quand j’avais 14 ans, j’étais monitrice-adjointe bénévole dans des camps de jour jusqu’à ce que j’aie l’âge pour être monitrice.»

15 lauréats au pays

Ces mentions d’honneurs sont octroyées depuis 1993 et c’est la première fois en trois ans d’existence que le CPE du Pic-Bois pose une candidature. Au total, ce sont 15 éducateurs qui ont été primés, soit 5 à l’échelle nationale et 10 sur le plan régional.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page