Connectez-vous à nous

Marché de la revente: plus d’un milliard en valeur transigée

Actualités

Marché de la revente: plus d’un milliard en valeur transigée

Le marché immobilier lavallois frappe tous azimuts et le marché de la revente n’a rien à envier à celui des nouvelles constructions.

Commentaires

La semaine dernière, la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) annonçait un mois record d’activité en novembre avec 4300 transactions. À Laval, ce sont quelque 400 propriétés qui ont changé de mains, le mois dernier.

C’est d’ailleurs dans l’île Jésus que la revente de maisons unifamiliales s’est surtout démarquée. On en donne pour preuve la croissance des ventes de 17% et une augmentation du prix moyen de 15%, comparativement à la performance observée en novembre 2006. «Dans un contexte où la création d’emploi est soutenue, la confiance des consommateurs envers l’économie est solide et les taux d’intérêt demeurent historiquement bas, il n’est pas étonnant que le marché de la revente résidentielle soit si vigoureux», indique Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la CIGM.

Bilan

En date du 30 novembre, on recensait sur le territoire lavallois 4628 transactions immobilières compilées sur le système MLS de la CIGM, soit une hausse de 8% sur le volume transigé à pareille date l’an dernier.

Quant à la valeur totale de toutes ces ventes, elle défonce le milliard de dollars, pour une augmentation de 16% en comparaison à 2006. À Laval, la maison unifamiliale demeure le segment le plus actif du marché de la revente avec 75% de toutes les transactions. Une hausse de 9% sur le volume d’activité enregistré pour la même période l’an dernier.

Ce type d’habitation trouve preneur cette année au prix moyen de 235 000$, une valeur en hausse de 8%.

Nettement moins populaires que la maison unifamiliale, on compte 808 condos qui ont changé de propriétaire depuis le début de l’année. Le prix moyen d’une copropriété a pour sa part progressé de 6% en 2007 pour s’établir à 174 000$.

Du côté des plex, on note 311 transactions au cours des onze premiers mois de l’année qui se termine. Les acheteurs ont dû débourser 6% de plus qu’en 2006, alors que le prix de revente se chiffre à une moyenne de 321 000$.

Enfin, Laval entamait le dernier mois de l’année avec 2 558 inscriptions résidentielles dans le système MLS de la Chambre immobilière du Grand Montréal, en baisse de 5% sur le volume observé à la même période en 2006.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page