Connectez-vous à nous
Marc Demers a accepté avec enthousiasme l’invitation de la Table régionale de concertation des aînés de Laval. (Photo gracieuseté)

Société

Marc Demers veut redorer le blason des personnes aînées

C’est pour rendre hommage aux personnes âgées que Marc Demers a accepté l’invitation de la Table régionale de concertation des aînés de Laval (TRCAL) à titre de président d’honneur de l’événement qui se tiendra le vendredi 1er octobre, en marge de la Journée internationale des aînés.

À l’aube de sa troisième retraite, le maire de Laval veut absolument souligner l’apport inestimable des aînés dans la société, mais aussi s’assurer que l’on prenne les mesures nécessaires dans l’avenir pour préserver le maintien de leur qualité de vie.

La pandémie a été éprouvante à plusieurs niveaux pour les personnes âgées. L’idée de les célébrer après ces longs mois d’isolement prenait tout son sens.

«La société d’aujourd’hui a été construite et payée par les aînés, affirme Marc Demers d’entrée de jeu. Laval en a fait beaucoup pour les personnes de 65 ans et plus lors des dernières années: je n’ai qu’à penser à l’amélioration des soins à domicile, à la gratuité du transport en commun et au Sentier accessible et ami des aînés (SAADA). J’en suis très fier, mais j’estime qu’on peut et on doit en faire davantage.»

«On sait pertinemment que le maire Demers a toujours eu à cœur la population aînée de Laval, estime la directrice générale de la TRCAL, Carole St-Denis. Pendant ses années à l’hôtel de ville, il en a toujours fait l’une de ses priorités. C’était donc de mise de faire appel à lui pour la Journée internationale des aînés, d’autant plus qu’il est un aîné lui-même. Il fait rayonner une image positive des personnes âgées et nous sommes très heureux qu’il ait dit oui.»

C’est sous le thème «Les aînés, toujours présents!» que sera souligné la prochaine Journée internationale des aînés.

Plus que jamais, les aînés sont actifs. Il n’est plus rare de voir des personnes plus âgées sur le marché du travail, et ce, par choix. De diverses façons, ils cherchent à faire bénéficier la société de leur expertise, ils veulent contribuer à l’économie sociale, en participant à des consultations publiques ou en s’impliquant par conviction.

«Cette 30e édition est le moment parfait de démontrer que nous les soutenons et que nous sommes reconnaissants de ce qu’ils nous apportent, insiste Carole St-Denis. Les aînés ne sont pas que des gens en fin de vie; nous ne voulons pas qu’ils passent inaperçus.»

«Il faut les écouter parce que leur contribution est immense, ajoute Marc Demers Tous s’entendent aussi pour dire que la richesse de leur expérience est profitable aujourd’hui et qu’elle le sera tout autant demain. Leur créativité et savoir-faire doivent être mis à profit.»

Être plus présent

Le parcours en politique municipale de Marc Demers prendra fin le 7 novembre prochain, à l’occasion des élections municipales. Le principal intéressé entend bien concentrer tous ses efforts sur le rétablissement de son épouse, celle qui a partagé sa vie au cours des 50 dernières années.

«Ma priorité sera d’être présent pour elle, admet-il. Mais j’entends aussi passer plus de temps avec mes trois enfants, six petits-enfants et mes amis de longue date. Par la suite, je vais certes m’attribuer une période de remise en forme. Je souhaite être actif. Je ne veux plus être assis à la journée longue.»

En plus de Marc Demers, l’événement de la TRCAL permettra d’entendre les aînés de la région s’exprimer sur leurs réalités dans une formule table ronde. Puis, une conférence animée par Denise Denis, chargée de programmes et des relations avec les partenaires au groupe Présâges, permettra de démystifier le vrai du faux quant à l’âgisme.

L’événement présenté est accessible et offert à tous gratuitement. Pour s’inscrire et recevoir le lien: kastio.com/journeeinternationaledesaines

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page