Connectez-vous à nous

Marc Demers réitère sa foi en la libre négociation

lidl opening times today

Actualités

Marc Demers réitère sa foi en la libre négociation

CONDITIONS DE TRAVAIL.Le maire Marc Demers s’est bien gardé de commenter la dernière sortie du ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, qui a esquivé la question quant à savoir si Québec allait ou pas conférer aux Villes le pouvoir de décréter les conditions de travail de leurs employés syndiqués, advenant une impasse à la table des négos.

Commentaires

En marge des assises annuelles de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), tenues les 12 et 13 mai à Québec, le ministre s’est contenté d’affirmer que son gouvernement respecterait les engagements pris à l’égard des municipalités, l’automne dernier, visant à rétablir le rapport de force dans les négociations.

On se rappellera qu’en septembre 2015, avec une très forte majorité, les représentants des Villes avaient accepté un nouveau pacte fiscal qui les privait de 1,2 G$ en transferts sur quatre ans en retour de ce pouvoir de décret.

À l’époque, le maire de Laval avait pris ses distances face à ce droit unilatéral de déterminer des conditions de travail des employés municipaux.

«M. Demers a toujours cru et croit toujours aux vertus de la négociation, s’est borné à dire le porte-parole au cabinet du maire, François Brochu. Quand les moyens mis de l’avant par M. Coiteux seront connus, on pourra les commenter, mais pour le moment tout ça reste beaucoup trop flou.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page