Connectez-vous à nous
Le consentement parental sera requis pour la vaccination des 12-13 ans, alors que les 14 ans et plus signeront eux-mêmes le formulaire. (Photo Depositphotos)

COVID-19

Marathon de vaccination pour les 12-17 ans

Divers moyens seront déployés dès le 21 mai pour administrer la première dose de vaccin à 530 000 adolescents québécois, qui représentent 6% de la population. Le fil d’arrivée: atteindre une couverture vaccinale de 75% de ce groupe d’âge avant la rentrée.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé a donné le coup de départ de la phase 1 de la campagne de vaccination des 12-17 ans, qui se déroulera du 21 mai au 23 juin.

Cette annonce faite aujourd’hui s’inscrit dans la foulée de l’avis favorable du comité sur l’immunisation du Québec pour l’administration du vaccin de Pfizer aux 12-17 ans.

Ce vaccin avait été autorisé au départ pour les 16 ans et plus. Les données récentes montrent que les adolescents qui reçoivent deux doses bénéficient d’une immunité de 100%, une semaine après l’injection.

Campagne en trois temps

Dès le 21 mai, les jeunes de cette tranche pourront recevoir leur première dose au site de vaccination (à vélo et à l’auto) du circuit Gilles-Villeneuve, à Montréal ou à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau (à l’auto).

À compter du 25 mai, la prise de rendez-vous sera possible via le portail Clic Santé pour ce groupe d’âge. Des plages horaires supplémentaires en soirée et le week-end seront aménagées en conséquence.

Du 7 au 14 juin, la vaccination va s’orchestrer, à Laval comme ailleurs au Québec, en collaboration entre le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) et le milieu scolaire. L’approche sera hybride: la vaccination pourra avoir lieu à l’école ou dans les centres de vaccination, où les élèves seront transportés par autobus ou navette.

La seconde phase de la campagne de vaccination des adolescents aura lieu à la fin août. Les détails seront dévoilés plus tard. «L’objectif est d’avoir les deux doses avant la rentrée scolaire», a souligné le ministre Dubé, qui a par ailleurs ouvert la porte à certaines activités pour les élèves de secondaire 5 qui devraient avoir leur bal de finissants dans quelques semaines. «On est en discussion avec la santé publique. On aura des informations à communiquer dans les prochains jours.»

Le ministre a profité de l’annonce pour lancer un défi aux 18 à 44 ans qui n’ont pas encore reçu leur premier vaccin, soulignant que dans quatre jours, les 12 à 17 ans commenceront à occuper les plages horaires. «Dépêchez-vous d’aller prendre votre rendez-vous. Si on veut un bel été, on a besoin se la collaboration de tout le monde.»

Simple, efficace et rassurante

Le Regroupement des comités de parents autonomes du Québec (RPAQ) a accueilli l’annonce du début de la vaccination, pour les jeunes de 12 à 17 ans.

«La priorité, pour nous, c’est que les personnes qui choisissent de recevoir le vaccin — les jeunes eux-mêmes, à partir de 14 ans, et les parents des enfants de 12 et 13 ans — puissent le faire de façon simple, efficace et rassurante pour tout le monde, pour les deux doses prévues» a expliqué le porte-parole lavallois du RCPAQ, Sylvain Martel.

Le Regroupement a demandé que le réseau de la santé puisse assurer la présence de personnel dans les écoles pour gérer les éventuels effets secondaires chez les élèves, de toute nature, incluant les réactions d’anxiété.

«Ce vaccin a une connotation plus émotive, à cause de l’année qu’on vient de passer et de ce que ça représente pour le retour à la vie normale. Ce sont des ados, tout est amplifié, il faut y penser», explique M. Martel, qui salue par ailleurs la collaboration déjà en place entre les milieux de la santé et de l’éducation pour mener à bien la campagne.

Journée sans rendez-vous à Laval

Parallèlement à cette campagne le CISSS de Laval tiendra une journée de vaccination sans rendez-vous le dimanche 23 mai pour les personnes de 16 ans et plus qui répondent aux critères émis par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Ces jeunes pourront recevoir leur première dose du vaccin de Pfizer au centre de vaccination massive Place Sports Experts, situé au 4855, rue Louis-B.-Mayer, dans Fabreville, de 8 h 30 à 20 h. Plus de 1 200 doses seront disponibles.

En cas d’achalandage considérable et pour éviter l’attente, un coupon avec une plage horaire déterminée pourrait être remis.

Mise à jour : 20-05-2021, 17 h 05

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page